McAfee (75 ans) est accusé de ne pas avoir remis de déclaration d'impôts de 2014 à 2018 inclus et d'avoir caché des biens, dont de l'immobilier, un yacht et une voiture. La plainte a été rendue publique, après qu'il ait été appréhendé. Il est écroué dans l'attente d'une extradition, selon le ministère de la Justice.

D'après les plaignants, McAfee a empoché des millions de dollars grâce à la promotion de crypto-monnaies, à la tenue de conférences, à des travaux de conseiller et à la vente des droits sur son histoire personnelle à des fins de documentaire, toutes des choses sur lesquelles il n'a pas payé d'impôts. Il est passible de cinq ans d'emprisonnement maximum, s'il est condamné pour fraude fiscale.

Depuis la vente de son entreprise, l'homme vit une retraite mouvementée. Si on se base sur son compte Twitter, McAfee mène depuis quelque temps déjà une existence de reclus. Il aurait fui les Etats-Unis en janvier 2019 pour des problèmes fiscaux, probablement les mêmes que ceux pour lesquels il a à présent été arrêté, mais ce n'est pas la première fois qu'il est la cible des autorités. En 2012, il fut ainsi suspecté d'un meurtre dans sa maison au Belize, après quoi il quitta précipitamment ce pays. Il fut aussi brièvement emprisonné au Guatemala. En 2018, il annonça qu'il briguait la place de président, mais cela ne déboucha finalement sur rien de concret.

McAfee (75 ans) est accusé de ne pas avoir remis de déclaration d'impôts de 2014 à 2018 inclus et d'avoir caché des biens, dont de l'immobilier, un yacht et une voiture. La plainte a été rendue publique, après qu'il ait été appréhendé. Il est écroué dans l'attente d'une extradition, selon le ministère de la Justice.D'après les plaignants, McAfee a empoché des millions de dollars grâce à la promotion de crypto-monnaies, à la tenue de conférences, à des travaux de conseiller et à la vente des droits sur son histoire personnelle à des fins de documentaire, toutes des choses sur lesquelles il n'a pas payé d'impôts. Il est passible de cinq ans d'emprisonnement maximum, s'il est condamné pour fraude fiscale.Depuis la vente de son entreprise, l'homme vit une retraite mouvementée. Si on se base sur son compte Twitter, McAfee mène depuis quelque temps déjà une existence de reclus. Il aurait fui les Etats-Unis en janvier 2019 pour des problèmes fiscaux, probablement les mêmes que ceux pour lesquels il a à présent été arrêté, mais ce n'est pas la première fois qu'il est la cible des autorités. En 2012, il fut ainsi suspecté d'un meurtre dans sa maison au Belize, après quoi il quitta précipitamment ce pays. Il fut aussi brièvement emprisonné au Guatemala. En 2018, il annonça qu'il briguait la place de président, mais cela ne déboucha finalement sur rien de concret.