C'est là une situation que l'on connaît depuis quelques années déjà. Au cours du premier trimestre de 2016, les ventes de PC ont reculé de 9,6 pour cent, ce qui constitue la sixième baisse consécutive et la première fois depuis 2007 que l'on a écoulé moins de 65 millions de PC.

Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), les ventes ont même chuté de dix pour cent, et l'on n'a vendu que 19,5 millions de PC. Le cabinet d'analystes Gartner fait cependant observer qu'en Europe Occidentale, plus spécifiquement en Allemagne et en Grande-Bretagne, la demande des consommateurs reste stable, mais pas en France.

Autre appareils

Les causes de ce recul sont dues aux cours de change, mais surtout au fait - et c'est une donnée moins ponctuelle - que le PC trouve plus malaisément sa place dans le living des ménages dans le monde entier, selon Gartner qui a collecté les données. Surtout sur les marchés émergents, la priorité est accordée à l'achat d'un smartphone plutôt que d'un PC.

Sur le marché professionnel, le pessimisme est quelque peu moins de mise. Le cabinet d'analystes espère que les entreprises adopteront Windows 10 d'ici la fin de 2016, ce qui irait de pair avec le déploiement de nouveau hardware.

., .
. © .

Seules Asus et Apple en hausse

Si l'on considère les marques individuelles, l'on apprend que Lenovo et HP Inc. demeurent les principaux fournisseurs de PC, même si ces entreprises accusent des reculs respectifs de 7,2 et 9 pour cent. Dell est tout juste en baisse avec 0,4 pour cent de PC en moins. Seules Asus (1,5 pour cent de croissance) et Apple (1 pour cent de hausse) progressent.

C'est là une situation que l'on connaît depuis quelques années déjà. Au cours du premier trimestre de 2016, les ventes de PC ont reculé de 9,6 pour cent, ce qui constitue la sixième baisse consécutive et la première fois depuis 2007 que l'on a écoulé moins de 65 millions de PC.Dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), les ventes ont même chuté de dix pour cent, et l'on n'a vendu que 19,5 millions de PC. Le cabinet d'analystes Gartner fait cependant observer qu'en Europe Occidentale, plus spécifiquement en Allemagne et en Grande-Bretagne, la demande des consommateurs reste stable, mais pas en France.Autre appareilsLes causes de ce recul sont dues aux cours de change, mais surtout au fait - et c'est une donnée moins ponctuelle - que le PC trouve plus malaisément sa place dans le living des ménages dans le monde entier, selon Gartner qui a collecté les données. Surtout sur les marchés émergents, la priorité est accordée à l'achat d'un smartphone plutôt que d'un PC.Sur le marché professionnel, le pessimisme est quelque peu moins de mise. Le cabinet d'analystes espère que les entreprises adopteront Windows 10 d'ici la fin de 2016, ce qui irait de pair avec le déploiement de nouveau hardware.Seules Asus et Apple en hausseSi l'on considère les marques individuelles, l'on apprend que Lenovo et HP Inc. demeurent les principaux fournisseurs de PC, même si ces entreprises accusent des reculs respectifs de 7,2 et 9 pour cent. Dell est tout juste en baisse avec 0,4 pour cent de PC en moins. Seules Asus (1,5 pour cent de croissance) et Apple (1 pour cent de hausse) progressent.