Voilà ce qu'il a déclaré lors d'une réunion en ligne destinée à remplacer partiellement la conférence des startups Slush. Les projets 'moonshot' dans lesquels il souhaite investir, porteraient principalement sur l'apprentissage machine, la biotechnologie, les nouveaux matériaux et la recherche sur l'énergie. Selon Ek, le plus difficile pour les jeunes entrepreneurs, c'est d'avoir accès au capital. Avec ses investissements, il veut contribuer à un 'nouveau rêve européen', a-t-il affirmé.

"Je trouve frustrant de voir que des entrepreneurs européens abandonnent si vite leur projet tellement intéressant en se vendant eux-mêmes à des firmes non-européennes, ou que du talent technologique prometteur délaisse l'Europe, parce qu'il ne s'y sent pas vraiment soutenu", a encore ajouté Ek. "En Europe, nous avons besoin de davantage de super-entreprises qui mettent la barre haut et peuvent servir de sources d'inspiration."

La fortune personnelle d'Ek est estimée à 3,6 milliards d'euros. Il en investirait par conséquent un tiers. A cette fin, il va collaborer avec des scientifiques, des investisseurs et des pouvoirs publics.

Voilà ce qu'il a déclaré lors d'une réunion en ligne destinée à remplacer partiellement la conférence des startups Slush. Les projets 'moonshot' dans lesquels il souhaite investir, porteraient principalement sur l'apprentissage machine, la biotechnologie, les nouveaux matériaux et la recherche sur l'énergie. Selon Ek, le plus difficile pour les jeunes entrepreneurs, c'est d'avoir accès au capital. Avec ses investissements, il veut contribuer à un 'nouveau rêve européen', a-t-il affirmé."Je trouve frustrant de voir que des entrepreneurs européens abandonnent si vite leur projet tellement intéressant en se vendant eux-mêmes à des firmes non-européennes, ou que du talent technologique prometteur délaisse l'Europe, parce qu'il ne s'y sent pas vraiment soutenu", a encore ajouté Ek. "En Europe, nous avons besoin de davantage de super-entreprises qui mettent la barre haut et peuvent servir de sources d'inspiration."La fortune personnelle d'Ek est estimée à 3,6 milliards d'euros. Il en investirait par conséquent un tiers. A cette fin, il va collaborer avec des scientifiques, des investisseurs et des pouvoirs publics.