Lors du Gartner Symposium, Eric Schmidt, directeur de Google, était venu parler de son prochain livre intitulé 'No Adult Supervision Required: How To Build Succesful 21st Century Companies'.

Un analyste de Gartner lui demanda toutefois son avis sur le degré de sécurité du logiciel Android pour smartphones et tablettes, ce à quoi Schmidt répondit: 'Android est plus sûr que [le système d'exploitation iOS de] l'iPhone'. Cette déclaration fut raillée par le public présent composé essentiellement de CIO et d'IT-managers.

Cette réaction s'explique du fait que la plate-forme Android ouverte a la réputation d'être plutôt peu sûre. Récemment encore, l'entreprise antivirus japonaise Trend Micro affirmait que la quantité d'applis Android à risque avait dépassé le cap du million, dont 75 pour cent sont carrément nuisibles. Et en mars 2013, F-Secure prétendait dans son 'Mobile Threat Report' qu'Android représentait 79 pour cent de toutes le menaces mobiles en 2012. Chez Apple, qui protège rigoureusement sa plate-forme, F-Secure ne relevait que 0,7 pour cent.

Lors du Gartner Symposium, Eric Schmidt, directeur de Google, était venu parler de son prochain livre intitulé 'No Adult Supervision Required: How To Build Succesful 21st Century Companies'. Un analyste de Gartner lui demanda toutefois son avis sur le degré de sécurité du logiciel Android pour smartphones et tablettes, ce à quoi Schmidt répondit: 'Android est plus sûr que [le système d'exploitation iOS de] l'iPhone'. Cette déclaration fut raillée par le public présent composé essentiellement de CIO et d'IT-managers. Cette réaction s'explique du fait que la plate-forme Android ouverte a la réputation d'être plutôt peu sûre. Récemment encore, l'entreprise antivirus japonaise Trend Micro affirmait que la quantité d'applis Android à risque avait dépassé le cap du million, dont 75 pour cent sont carrément nuisibles. Et en mars 2013, F-Secure prétendait dans son 'Mobile Threat Report' qu'Android représentait 79 pour cent de toutes le menaces mobiles en 2012. Chez Apple, qui protège rigoureusement sa plate-forme, F-Secure ne relevait que 0,7 pour cent.