Voilà ce que vient d'annoncer le gouvernement norvégien. "Il s'agissait d'une importante attaque", déclare Marianne Andreassen, l'administratrice du Parlement.

Lors de l'attaque, un ou des pirates s'est/se sont infiltré(s) dans les comptes mail de quelques parlementaires et collaborateurs, qui en ont été entre-temps informés. Andreassen n'a pas souhaité révéler combien de comptes avaient été piratés. On ignore aussi qui était à l'initiative de l'attaque et comment l'auteur ou les auteurs a/ont pu pénétrer dans le réseau du Parlement.

Voilà ce que vient d'annoncer le gouvernement norvégien. "Il s'agissait d'une importante attaque", déclare Marianne Andreassen, l'administratrice du Parlement.Lors de l'attaque, un ou des pirates s'est/se sont infiltré(s) dans les comptes mail de quelques parlementaires et collaborateurs, qui en ont été entre-temps informés. Andreassen n'a pas souhaité révéler combien de comptes avaient été piratés. On ignore aussi qui était à l'initiative de l'attaque et comment l'auteur ou les auteurs a/ont pu pénétrer dans le réseau du Parlement.