Cette nomination était attendue depuis quelque temps déjà. La semaine dernière, la Commission de la Justice avait en huis clos débattu de ce thème. Depuis cette nuit, cette nomination est devenue formellement une réalité. Deux sources confirment à Data News les noms suivants.

En tout, cinq personnes ont été nommées. David Stevens devient directeur du secrétariat général. Charlotte Dereppe dirigera le service de première ligne. Alexandra Jaspar sera, elle, responsable du centre de la connaissance, Peter Van den Eynde se chargera du service d'inspection, alors qu'Hielke Hijmans fera de même pour la chambre de résolution des litiges.

Il s'agit là d'une nomination valable en principe six ans et renouvelable à une seule reprise pour six ans supplémentaires. Selon nos sources, il pourrait cependant y avoir une rotation au bout de trois années, ce qui fait qu'Alexandra Jaspar, notamment, pourrait alors diriger le secrétariat général.

La phase de nomination pour l'Autorité de protection des données (APD) n'est cependant pas pour autant terminée. Il s'agit encore de désigner six membres pour le centre de la connaissance, tout comme six membres pour la chambre de résolution des litiges. Cela se fera probablement la semaine prochaine.

Même si l'APD avait démarré le 23 mai déjà en tant que successeur de la Commission vie privée, il a fallu attendre jusqu'à cette nuit pour que la procédure de nomination soit entérinée. Les cinq candidats disposent tous d'une expérience en matière de respect de la vie privée et de données. David Stevens est juriste d'entreprise et DPO (Data Protection Officer) européen chez The Nielsen Company. Charlotte Dereppe est conseillère au cabinet du secrétaire d'Etat au respect de la vie privée (Philippe De Backer). Alexandra Jaspar est DPO en chef et responsable de la mise en conformité chez bpost. Peter Van den Eynde était conseiller juridique à la Commission vie privée, alors qu'Hielke Hijmans est experte indépendante en droit de confidentialité européen.

Beltug, l'association des décideurs ICT, a déjà annoncé sa satisfaction qu'il y ait enfin un comité de direction: "Nous sommes curieux de connaître la vision et les priorités de la nouvelle direction de l'APD. Nous collaborerons aussi de manière constructive en vue de répondre rapidement aux nombreuses questions posées par nos entreprises."

Beltug signale qu'elle reçoit encore énormément de questions à propos de la réglementation européenne GDPR. L'ex-Commission vie privée avait certes déjà donné beaucoup d'informations à ce propos, mais il fallait attendre l'arrivée des nouveaux directeurs, avant de pouvoir répondre à certaines questions spécifiques, notamment au sujet de l'application pratique de la réglementation.