IBM a baptisé son enquête la Global C-suite Study. Des questions étaient posées à des personnes qui travaillent au niveau 'C': CEO, COO et CIO. On leur a demandé comment ils envisageaient les 3 à 5 prochaines années et quels facteurs technologiques allaient, selon eux, pouvoir modifier les rapports concurrentiels. Les participants à l'étude provenaient de 70 pays.

Positif

Ce qui est étonnant, c'est que les personnes interrogées ont surtout évoqué des techniques capables d'exercer une influence positive sur leur métier. Elles ont cité nettement moins de facteurs négatifs susceptibles d'impacter défavorablement leurs activités.

Questions ouvertes

Les participants pouvaient aussi représenter leur situation par le biais de questions ouvertes. C'est ainsi que le CEO d'une entreprise IT néerlandaise a déclaré: "Il est très difficile de prévoir l'avenir. Allons-nous éprouver des difficultés de la part de concurrents existants qui voudront nous évincer avec leur technologie ou des nouveaux venus vont-ils vouloir prendre notre place sur le marché?"

Les facteurs techniques les plus cités dans le cadre de l'enquête peuvent être téléchargés ici.

© .