Il s'agit du décodeur 'V3' qui a été soit mis en vente soit proposé en location entre 2008 et 2013. Quiconque avait acheté l'appareil à l'époque, apprend à présent qu'il ne sera plus supporté, ce qui s'avère surtout fâcheux pour ceux qui n'en disposaient que depuis trois ans seulement. Le nouveau modèle n'est proposé qu'en location à huit euros par mois.

Proximus fait ainsi bisquer l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats, qui exige que les décodeurs TV soient supportés pendant cinq ans au moins après l'achat et que les clients ne soient pas obligés d'encore payer une location qui soit supérieure à la valeur résiduelle de leur ancien appareil.

Au journal Het Laatste Nieuws, Proximus apporte la nuance suivante. Selon l'opérateur, il s'agit ici de moins de deux pour cent de la clientèle totale qui est d'1,8 million. Ces clients ont été récemment informés et ne devront rien payer comme location pour leur nouveau décodeur pendant une année complète, ce qui représente une compensation de 96 euros.

Cette histoire ressemble étrangement à celle de Telenet en 2014. A l'époque, l'entreprise avait interrompu ses émissions en SD, ce qui fait qu'ici aussi, les décodeurs précédemment achetés ne convenaient plus, d'où un nouvel achat forcé. Suite à cela, Telenet avait promis de supporter les services de base jusqu'à cinq ans après l'achat.

Il s'agit du décodeur 'V3' qui a été soit mis en vente soit proposé en location entre 2008 et 2013. Quiconque avait acheté l'appareil à l'époque, apprend à présent qu'il ne sera plus supporté, ce qui s'avère surtout fâcheux pour ceux qui n'en disposaient que depuis trois ans seulement. Le nouveau modèle n'est proposé qu'en location à huit euros par mois.Proximus fait ainsi bisquer l'organisation de défense des consommateurs Test-Achats, qui exige que les décodeurs TV soient supportés pendant cinq ans au moins après l'achat et que les clients ne soient pas obligés d'encore payer une location qui soit supérieure à la valeur résiduelle de leur ancien appareil.Au journal Het Laatste Nieuws, Proximus apporte la nuance suivante. Selon l'opérateur, il s'agit ici de moins de deux pour cent de la clientèle totale qui est d'1,8 million. Ces clients ont été récemment informés et ne devront rien payer comme location pour leur nouveau décodeur pendant une année complète, ce qui représente une compensation de 96 euros.Cette histoire ressemble étrangement à celle de Telenet en 2014. A l'époque, l'entreprise avait interrompu ses émissions en SD, ce qui fait qu'ici aussi, les décodeurs précédemment achetés ne convenaient plus, d'où un nouvel achat forcé. Suite à cela, Telenet avait promis de supporter les services de base jusqu'à cinq ans après l'achat.