Le nombre de demandes de brevet européennes pour les voitures autonomes croît incroyablement vite

07/11/18 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Le nombre de demandes de brevet européennes dans le domaine des technologies pour les voitures autonomes a ces dernières années crû vingt fois plus que celles portant sur d'autres technologies. Telle est la conclusion d'une étude effectuée par l'Office européen des brevets (EPO).

Le nombre de demandes de brevet européennes pour les voitures autonomes croît incroyablement vite

© iStock

D'un rapport de l'EPO, il apparaît qu'entre 2011 et 2017, le nombre de demandes en vue d'obtenir un droit exclusif sur une invention ciblant les voitures autonomes a augmenté de pas moins de 330 pour cent. En guise de comparaison, pour d'autres technologies, la hausse n'a été que de 16 pour cent. Au cours des dix dernières années, l'office européen a en effet reçu jusqu'à 18.000 demandes de brevet liées aux véhicules autonomes, dont 4.000 rien que l'année passée.

Ce qui est étonnant, c'est que Samsung (624) et Intel (529) ont ces dernières années introduit de loin le plus de demandes de brevet, suivies par Qualcomm, LG, Bosch et Toyota. La moitié des entreprises du top 25 ne fait pas partie des constructeurs automobiles traditionnels, mais est constituée d'entreprises ICT.

L'EPO s'attend à ce que les véhicules autonomes soient disponibles commercialement à partir de 2025. L'UE et les Etats-Unis mènent la danse sur le plan des développements dans ce domaine, selon l'office européen des brevets.

Au départ de la Belgique, l'EPO a reçu depuis le début du siècle 120 demandes de brevet liées aux voitures autonomes, dont 53 ces trois dernières années.

En savoir plus sur:

Nos partenaires