Parmi l'ensemble des utilisateurs, 108 millions disposent d'un abonnement premium payant, ce qui a rapporté 1,5 milliard d'euros à Spotify. En outre, l'entreprise a enregistré 165 millions d'euros de rentrées grâce aux publicités qu'elle fait entendre gratuitement aux utilisateurs. Dans les deux cas, il est question d'une progression d'un tiers environ par rapport à l'année dernière. En fin de compte, Spotify dépense juste un peu plus que ce qu'elle engrange. A la fin du trimestre passé, sa perte s'établissait à 3 millions d'euros.

D'ici la fin de l'année, Spotify table sur 120 à 125 millions d'abonnés premium.