Cette décision succède à un décret signé le mois dernier par le président américain Donald Trump. Ce décret interdit aux investisseurs américains d'injecter de l'argent dans des firmes chinoises qui, selon les autorités américaines, sont la propriété ou sous le contrôle de l'armée chinoise. Les Américains craignent que ces firmes soutiennent indirectement le développement militaire de la Chine.

'Collaborations légales'

Le ministère des affaires étrangères chinois se montre critique à l'égard de la décision. La Chine prétend en effet que les Etats-Unis se mêlent des collaborations légales entre firmes privées et organisations militaires. Le pays menace de réagir en dressant lui aussi une liste noire d'entreprises américaines.

En collaboration avec Dutch IT-channel.

Cette décision succède à un décret signé le mois dernier par le président américain Donald Trump. Ce décret interdit aux investisseurs américains d'injecter de l'argent dans des firmes chinoises qui, selon les autorités américaines, sont la propriété ou sous le contrôle de l'armée chinoise. Les Américains craignent que ces firmes soutiennent indirectement le développement militaire de la Chine.Le ministère des affaires étrangères chinois se montre critique à l'égard de la décision. La Chine prétend en effet que les Etats-Unis se mêlent des collaborations légales entre firmes privées et organisations militaires. Le pays menace de réagir en dressant lui aussi une liste noire d'entreprises américaines.En collaboration avec Dutch IT-channel.