La première édition de ce salon des télécoms (le plus grand au monde) date de 1987. Avant d'être baptisé "Mobile World Congress", cet événement s'appelait "GSM World Congress" ou encore "3GSM". Aujourd'hui, son nom officiel est "MWC Barcelona", étant donné que des MWC locaux ont entre-temps aussi été organisés à Las Vegas et Shanghai. Ce lien avec Barcelone se poursuivra encore au moins pendant sept ans, puisque l'organisateur de l'événement (GSMA) et le gestionnaire des bâtiments dans lesquels se tient le salon (Fira de Barcelona) ont conclu un accord qui les unira encore jusqu'en 2030.

"Les circonstances mondiales récentes ont grandement compliqué l'organisation du MWC, et dans notre combat pour proposer à nouveau ce salon, la force de notre partenariat avec les villes organisatrices a été essentielle. La ville de Barcelone est si étroitement liée à l'expérience MWC qu'il est tout simplement impensable d'imaginer l'une sans l'autre", explique Mats Granryd, directeur général de GSMA.

Dans un communiqué, le gestionnaire des bâtiments Fira de Barcelona se réjouit lui aussi de cette collaboration prolongée. Il en profite pour remercier également les autorités locales pour leur aide ces dernières années et pour souligner l'impact économique important de cet événement sur la ville de Barcelone et ses habitants. En effet, on estime que la dix-septième édition du MWC à Barcelone a généré un impact économique de 5,3 milliards d'euros et créé 140 000 emplois.

Dans le passé, ce salon a déjà été organisé, sous sa forme et son nom des premiers jours, à Londres, à Madrid et à Cannes (de 1996 à 2006). Depuis 2006, l'événement a posé ses valises dans la ville espagnole de Barcelone. Jusqu'en 2013, le lieu exact était le site Montjuïc de Fira de Barcelona, sur la Plaça Espanya. Par la suite, le salon a déménagé aux portes de la ville, sur le site Gran Via, où les grandes salles de conférence sont davantage reliées les unes aux autres.

La première édition de ce salon des télécoms (le plus grand au monde) date de 1987. Avant d'être baptisé "Mobile World Congress", cet événement s'appelait "GSM World Congress" ou encore "3GSM". Aujourd'hui, son nom officiel est "MWC Barcelona", étant donné que des MWC locaux ont entre-temps aussi été organisés à Las Vegas et Shanghai. Ce lien avec Barcelone se poursuivra encore au moins pendant sept ans, puisque l'organisateur de l'événement (GSMA) et le gestionnaire des bâtiments dans lesquels se tient le salon (Fira de Barcelona) ont conclu un accord qui les unira encore jusqu'en 2030."Les circonstances mondiales récentes ont grandement compliqué l'organisation du MWC, et dans notre combat pour proposer à nouveau ce salon, la force de notre partenariat avec les villes organisatrices a été essentielle. La ville de Barcelone est si étroitement liée à l'expérience MWC qu'il est tout simplement impensable d'imaginer l'une sans l'autre", explique Mats Granryd, directeur général de GSMA.Dans un communiqué, le gestionnaire des bâtiments Fira de Barcelona se réjouit lui aussi de cette collaboration prolongée. Il en profite pour remercier également les autorités locales pour leur aide ces dernières années et pour souligner l'impact économique important de cet événement sur la ville de Barcelone et ses habitants. En effet, on estime que la dix-septième édition du MWC à Barcelone a généré un impact économique de 5,3 milliards d'euros et créé 140 000 emplois.Dans le passé, ce salon a déjà été organisé, sous sa forme et son nom des premiers jours, à Londres, à Madrid et à Cannes (de 1996 à 2006). Depuis 2006, l'événement a posé ses valises dans la ville espagnole de Barcelone. Jusqu'en 2013, le lieu exact était le site Montjuïc de Fira de Barcelona, sur la Plaça Espanya. Par la suite, le salon a déménagé aux portes de la ville, sur le site Gran Via, où les grandes salles de conférence sont davantage reliées les unes aux autres.