Pas moins de 76 pour cent des organisations utilisent deux ou plusieurs fournisseurs cloud. Mais cela ne signifie pas pour autant que les environnements sur site appartiennent définitivement au passé. Les nuages hybrides représentent en effet plus d'un tiers de toutes les implémentations. Cela veut cependant dire que les organisations opèrent à présent dans un paysage numérique plus étendu et plus diversifié.

Les menaces: le défi à relever

Voilà ce qu'on peut lire dans le 2021 Cloud Security Report, qui passe en revue la façon dont plus de cinq cents professionnels de la cyber-sécurité font face aux cyber-menaces ciblant le nuage, mais aussi la manière dont ils utilisent le nuage et les meilleures pratiques auxquelles ils accordent la priorité.

Il n'étonnera personne que les organisations recourent toujours plus au nuage pour atteindre leurs importants objectifs professionnels. Et il n'existe aucun signe que cette évolution ralentira dans un avenir prévisible.

Les menaces deviennent toujours plus significatives. Quasiment toutes les personnes interrogées ont répondu qu'elles se faisaient à tout le moins 'des soucis modérés' à propos des menaces visant les nuages publics. Quasiment un tiers se dit même extrêmement préoccupé. Il n'empêche que la liste des dangers n'est pas menée par les cybercriminels. Cet honneur douteux, s'il en est, est en effet réservé aux piètres configurations. Beaucoup d'organisations sont, selon l'enquête, aux prises avec tout un patchwork d'outils, de consoles de gestion disparates et de mécanismes de sécurité variés mis au point pour une seule plate-forme cloud spécifique.

Pas moins de 76 pour cent des organisations utilisent deux ou plusieurs fournisseurs cloud. Mais cela ne signifie pas pour autant que les environnements sur site appartiennent définitivement au passé. Les nuages hybrides représentent en effet plus d'un tiers de toutes les implémentations. Cela veut cependant dire que les organisations opèrent à présent dans un paysage numérique plus étendu et plus diversifié.Voilà ce qu'on peut lire dans le 2021 Cloud Security Report, qui passe en revue la façon dont plus de cinq cents professionnels de la cyber-sécurité font face aux cyber-menaces ciblant le nuage, mais aussi la manière dont ils utilisent le nuage et les meilleures pratiques auxquelles ils accordent la priorité.Il n'étonnera personne que les organisations recourent toujours plus au nuage pour atteindre leurs importants objectifs professionnels. Et il n'existe aucun signe que cette évolution ralentira dans un avenir prévisible.Les menaces deviennent toujours plus significatives. Quasiment toutes les personnes interrogées ont répondu qu'elles se faisaient à tout le moins 'des soucis modérés' à propos des menaces visant les nuages publics. Quasiment un tiers se dit même extrêmement préoccupé. Il n'empêche que la liste des dangers n'est pas menée par les cybercriminels. Cet honneur douteux, s'il en est, est en effet réservé aux piètres configurations. Beaucoup d'organisations sont, selon l'enquête, aux prises avec tout un patchwork d'outils, de consoles de gestion disparates et de mécanismes de sécurité variés mis au point pour une seule plate-forme cloud spécifique.