Toute tentative d'ouvrir la page web cn.bing.com génère un message d'erreur depuis hier mercredi en Chine, alors que le moteur de recherche est encore parfaitement accessible dans les autres pays. Un porte-parole de Microsoft confirme que le robot de recherche n'est plus accessible en Chine. "Nous allons voir ce que nous pouvons faire", peut-on en outre lire dans un communiqué de presse.

Le parti communiste au pouvoir en Chine bloque différents sites web étrangers, pourtant populaires ailleurs dans le monde, tels Facebook, Twitter, Instagram ou YouTube. Le régulateur internet chinois n'a ce jeudi pas réagi à la question de savoir si Bing avait été ajouté à cette liste ou si cela était dû à des problèmes techniques.

Microsoft s'en tenait pourtant aux règles de censure

La plupart des Chinois utilisent Baidu ou Sogou, des moteurs de recherche qui sont contrôlés par les autorités. Bing était le robot de recherche étranger le plus prisé, étant donné que Google et Yahoo étaient déjà bloqués.

On ne connaît pas les raisons pour lesquelles les autorités chinoises auraient voulu bloquer Bing. Avec ses résultats de recherche, Microsoft respectait en effet complètement les règles de censure chinoises.

De son côté, Google l'avait toujours refusé et quitta donc la Chine en 2010. L'année dernière, on apprenait toutefois que l'entreprise préparait son retour avec une version censurée de son moteur de recherché, baptisée du nom de code Dragonfly. Suite à des protestations de son personnel, Google a cependant décidé de mettre ce projet au frigo.