Pour un déploiement définitif de la 5G en Belgique, il faut attendre un accord entre le gouvernement fédéral et les régions. Pour ne pas manquer le bateau 5G, l'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT) avait proposé fin janvier déjà d'attribuer des droits d'utilisation provisoires aux acteurs intéressés.

Le ministre Clerfayt propose à présent une zone-test. Selon lui, celle-ci pourrait veiller à 'lever les obstacles dans ce dossier'. La zone-test proposée ne pourrait du reste se concrétiser qu'au terme d'un accord au sein du gouvernement bruxellois.

'Imaginez que nous puissions résoudre ainsi grâce à la 5G les problèmes de mobilité dans la Région de Bruxelles-Capitale, mais aussi améliorer l'offre et la qualité des transports publics", a précisé Clerfayt. Et d'ajouter qu'aucune décision ne peut cependant être prise dans la hâte et que tous les aspects doivent d'abord être étudiés en profondeur.

Pour un déploiement définitif de la 5G en Belgique, il faut attendre un accord entre le gouvernement fédéral et les régions. Pour ne pas manquer le bateau 5G, l'Institut Belge des services Postaux et des Télécommunications (IBPT) avait proposé fin janvier déjà d'attribuer des droits d'utilisation provisoires aux acteurs intéressés.Le ministre Clerfayt propose à présent une zone-test. Selon lui, celle-ci pourrait veiller à 'lever les obstacles dans ce dossier'. La zone-test proposée ne pourrait du reste se concrétiser qu'au terme d'un accord au sein du gouvernement bruxellois.'Imaginez que nous puissions résoudre ainsi grâce à la 5G les problèmes de mobilité dans la Région de Bruxelles-Capitale, mais aussi améliorer l'offre et la qualité des transports publics", a précisé Clerfayt. Et d'ajouter qu'aucune décision ne peut cependant être prise dans la hâte et que tous les aspects doivent d'abord être étudiés en profondeur.