L'attaque s'est passée mercredi dernier, mais une petite semaine plus tard, tout n'a pas encore été restauré. 'Des services cruciaux fonctionnent certes, mais certains services basés sur internet laissent actuellement encore à désirer', peut-on lire dans un communiqué gouvernemental, selon l'agence Reuters.

D'autres services publics sont à présent encore touchés. Rien ne filtre à propos des auteurs de l'attaque. Mais Reuters fait observer que cette dernière a été lancée juste avant que le Canada ait conseillé aux exploitants d'infrastructures critiques de renforcer leur sécurité contre des attaques émanant de Russie.

Récemment, le gouvernement belge, plus spécifiquement la Défense, a aussi été victime d'une cyber-attaque. Mi-décembre, des pirates s'y étaient introduits via le bug dans Log4j. Il en était résulté que le trafic mail externe de l'armée avait été paralysé plus de quatre semaines.

L'attaque s'est passée mercredi dernier, mais une petite semaine plus tard, tout n'a pas encore été restauré. 'Des services cruciaux fonctionnent certes, mais certains services basés sur internet laissent actuellement encore à désirer', peut-on lire dans un communiqué gouvernemental, selon l'agence Reuters.D'autres services publics sont à présent encore touchés. Rien ne filtre à propos des auteurs de l'attaque. Mais Reuters fait observer que cette dernière a été lancée juste avant que le Canada ait conseillé aux exploitants d'infrastructures critiques de renforcer leur sécurité contre des attaques émanant de Russie.Récemment, le gouvernement belge, plus spécifiquement la Défense, a aussi été victime d'une cyber-attaque. Mi-décembre, des pirates s'y étaient introduits via le bug dans Log4j. Il en était résulté que le trafic mail externe de l'armée avait été paralysé plus de quatre semaines.