Tant Gartner qu'IDC observent pour les trois premiers mois de cette année un recul des ventes mondiales de PC. Gartner évoque 77,5 millions d'ordinateurs, ce qui représente une diminution de 7,7 pour cent par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Pour sa part, IDC parle de 80,5 millions de PC vendus, en recul de 5,5 pour cent.

L'explication semble surtout se situer au niveau des Chromebook. Ces appareils furent très populaires durant la pandémie, notamment dans l'enseignement. A l'époque, ils firent grimper les chiffres de vente, alors qu'à présent, leur régression génère une baisse par rapport à il y a un an. Gartner fait observer que sans les Chromebook, le marché global aurait progressé de 3,3 pour cent.

Le marché professionnel en hausse

Une tendance singulière, selon IDC, est que les desktops croissent légèrement, alors même que ce segment se repliait lentement depuis plus de dix ans. Gartner signale que les PC professionnels ont connu une croissance au cours du trimestre écoulé. L'analyste de marché l'explique par le retour au bureau, ce qui s'est traduit par un renouvellement de nombreux appareils professionnels.

La semaine dernière encore, Gartner prévoyait que les dépenses IT dans leur ensemble grimperaient cette année de quatre pour cent. Le marché des appareils progresserait de ce fait d'1,9 pour cent. L'analyste faisait cependant observer que ce phénomène serait en majeure partie dû à l'inflation qui fait grimper les prix. Il ne s'agirait donc pas forcément d'une augmentation du nombre d'appareils vendus.

Lenovo, le numéro un en recul du marché

Si on considère les marques qui se vendent le plus, tant Gartner qu'IDC établissent le même classement, mais avec de légères divergences. Lenovo demeure en tout cas le plus important vendeur de PC avec quasiment un quart du marché. HP suit avec vingt pour cent environ du marché. Dell prend pour sa part à son compte un peu plus de 17 pour cent du segment des PC. Viennent ensuite Apple, Asus et Acer qui font toutes moins de dix pour cent.

Et si on considère la progression, les choses se présentent différemment. Tant Lenovo que HP enregistrent une baisse de leurs ventes. Dans le top six, seules les firmes Dell, Apple et surtout Asus sont parvenues durant le trimestre écoulé à vendre davantage d'appareils que durant la période correspondante de l'année dernière.

Tant Gartner qu'IDC observent pour les trois premiers mois de cette année un recul des ventes mondiales de PC. Gartner évoque 77,5 millions d'ordinateurs, ce qui représente une diminution de 7,7 pour cent par rapport au premier trimestre de l'année dernière. Pour sa part, IDC parle de 80,5 millions de PC vendus, en recul de 5,5 pour cent.L'explication semble surtout se situer au niveau des Chromebook. Ces appareils furent très populaires durant la pandémie, notamment dans l'enseignement. A l'époque, ils firent grimper les chiffres de vente, alors qu'à présent, leur régression génère une baisse par rapport à il y a un an. Gartner fait observer que sans les Chromebook, le marché global aurait progressé de 3,3 pour cent.Une tendance singulière, selon IDC, est que les desktops croissent légèrement, alors même que ce segment se repliait lentement depuis plus de dix ans. Gartner signale que les PC professionnels ont connu une croissance au cours du trimestre écoulé. L'analyste de marché l'explique par le retour au bureau, ce qui s'est traduit par un renouvellement de nombreux appareils professionnels.La semaine dernière encore, Gartner prévoyait que les dépenses IT dans leur ensemble grimperaient cette année de quatre pour cent. Le marché des appareils progresserait de ce fait d'1,9 pour cent. L'analyste faisait cependant observer que ce phénomène serait en majeure partie dû à l'inflation qui fait grimper les prix. Il ne s'agirait donc pas forcément d'une augmentation du nombre d'appareils vendus.Si on considère les marques qui se vendent le plus, tant Gartner qu'IDC établissent le même classement, mais avec de légères divergences. Lenovo demeure en tout cas le plus important vendeur de PC avec quasiment un quart du marché. HP suit avec vingt pour cent environ du marché. Dell prend pour sa part à son compte un peu plus de 17 pour cent du segment des PC. Viennent ensuite Apple, Asus et Acer qui font toutes moins de dix pour cent.Et si on considère la progression, les choses se présentent différemment. Tant Lenovo que HP enregistrent une baisse de leurs ventes. Dans le top six, seules les firmes Dell, Apple et surtout Asus sont parvenues durant le trimestre écoulé à vendre davantage d'appareils que durant la période correspondante de l'année dernière.