Il s'agit là des résultats d'un sondage en ligne effectué par Strategy Analytics auprès de 2.500 consommateurs américains. Les utilisateurs européens n'ont donc pas été consultés, mais cela génère quand même une certaine tendance.

Alors qu'avant, un téléphone était remplacé tous les deux ans, la moyenne est à présent de 33 mois aux Etats-Unis. Les consommateurs blancs patientent même trois ans, avant d'acquérir un nouvel appareil. Chez les baby-boomers (55-64 ans), l'attente dépasse même les trois ans.

La raison de cette période plus longue avant le remplacement réside, selon Strategy Analytics, dans le manque d'innovation. Les smartphones améliorent certes légèrement l'autonomie de leur batterie, la qualité de leur écran ou de leur appareil photo, mais les grandes nouveautés se font attendre depuis quelques années déjà. Cela n'empêche pas les prix des top-modèles de grimper bien au-delà des mille dollars.

Ce qui pourrait faire la différence, selon le sondage, c'est l'arrivée de la 5G. Un consommateur américain sur quatre déclare en effet accorder beaucoup d'attention à cette technologie sur son prochain appareil.

Le sondage s'est aussi intéressé à ce qui était important pour chaque sexe et chaque génération. On apprend ainsi que les fonctions de l'appareil photo et leur qualité sont surtout appréciées par les femmes et les consommateurs des deux sexes âgés de 18 à 24 ans. Quant aux générations Y et Z (les consommateurs entre 25 et 54 ans), elles s'intéressent plutôt aux outils de gestion du temps et aux possibilités offline.