Il restait 865 kilomètres à parcourir jusqu'à la ligne d'arrivée située à Adelaïde. Au départ de la quatrième journée de course, c'était Solar Team Twente qui menait la danse. Après vingt minutes, le pilote Evert van der Hoek fut surpris par une violente bourrasque de vent qui envoya littéralement sa voiture en dehors de la route. Le pilote ne parvint pas à la redresser. La voiture glissa le long d'une petite rampe, puis décolla pour se retrouver à l'envers dans le sable rouge. Le pilote en est sorti indemne, mais la suspension avant a subi des dégâts. Vu les conditions atmosphériques difficiles, l'équipe de Twente a alors décidé qu'il n'était pas sage de poursuivre la course avec une voiture solaire endommagée.

Le Vattenfall Solar Team de TU Delft occupe à présent la première position. BluePoint, la voiture des étudiants-ingénieurs de Louvain, suit à 7 minutes et 27 secondes. Et c'est Tokai Challenger, une voiture solaire japonaise, qui se classe actuellement troisième.

Solar Team Twente n'est pas la seule équipe à avoir éprouvé des problèmes dus à la météo. Sonnenwagen Aachen, qui se situait hier encore dans le sillage de la voiture belge, s'est elle aussi retrouvée subitement dans le décor à cause du vent violent. Après avoir examiné les dégâts, l'équipe allemande a toutefois décidé de poursuivre la course.

Pour assurer la sécurité, l'organisation du World Solar Challenge a prévu d'appliquer pendant quelque temps une vitesse limitée. A présent, les conditions climatiques se sont améliorées, et les équipes peuvent de nouveau rouler aussi vite que possible.

Les étudiants louvanistes de l'Agoria Solar Team ont atteint une vitesse moyenne de plus de 88 kilomètres à l'heure. Ils semblent ne guère pâtir des effets du vent. Précédemment, ils avaient expliqué qu'ils avaient équipé leur voiture d'un système de voile innovant, qui devait veiller à ce que le vent latéral fort ne fasse pas zigzaguer la BluePoint, mais lui donne au contraire une poussée dans le dos.

Les équipes de KU Leuven et TU Delft sont à présent à Port Augusta dans le sud de l'Australie, après quoi elles s'efforceront de tout donner dans la dernière partie de l'épreuve, afin de la remporter. Comme la différence n'est que d'un peu plus de 7 minutes et qu'il y a encore 300 kilomètres à parcourir, la finale promet d'ores et déjà d'être particulièrement passionnante.

Le World Solar Challenge organisé en Australie est une compétition biannuelle ouverte aux voitures roulant entièrement à l'énergie solaire. La course traverse l'Australie sur une distance de 3.021 kilomètres. Le départ a lieu dans la ville de Darwin au nord en direction d'Alice Springs, puis vers la ville d'Adelaïde au sud. Lors de la précédente édition, les étudiants-ingénieurs de Louvain avaient décroché la médaille de bronze.