Il s'agit là du deuxième report en peu de temps. En réalité, le lancement aurait dû avoir lieu ce mercredi, mais à cause de problèmes techniques, il avait été repoussé à vendredi. Jeudi soir, l'équipe en charge du lancement examinera les nouvelles prévisions météo. Si elles sont de nouveau défavorables, le lancement pourrait de nouveau être retardé.

Des années d'ajournement

Le lancement de James Webb s'est fait longtemps attendre. Le télescope infrarouge optique était en cours de développement depuis 1996 et aurait en fait dû être lancé en 2007 déjà. Le projet a cependant été ajourné quasiment chaque année et ce, à cause d'erreurs humaines lors de la construction et de tests qui prirent plus de temps que prévu.

James Webb doit être le successeur du télescope spatial Hubble bien connu. Le nouveau télescope est plus grand et plus puissant et devrait donc découvrir des choses invisibles pour Hubble. James Webb recherchera notamment des planètes où la vie est possible, ainsi que des traces du big-bang.

L'appareil revient à quelque 8 milliards d'euros et a plus ou moins la taille d'un court de tennis.

Il s'agit là du deuxième report en peu de temps. En réalité, le lancement aurait dû avoir lieu ce mercredi, mais à cause de problèmes techniques, il avait été repoussé à vendredi. Jeudi soir, l'équipe en charge du lancement examinera les nouvelles prévisions météo. Si elles sont de nouveau défavorables, le lancement pourrait de nouveau être retardé.Le lancement de James Webb s'est fait longtemps attendre. Le télescope infrarouge optique était en cours de développement depuis 1996 et aurait en fait dû être lancé en 2007 déjà. Le projet a cependant été ajourné quasiment chaque année et ce, à cause d'erreurs humaines lors de la construction et de tests qui prirent plus de temps que prévu.James Webb doit être le successeur du télescope spatial Hubble bien connu. Le nouveau télescope est plus grand et plus puissant et devrait donc découvrir des choses invisibles pour Hubble. James Webb recherchera notamment des planètes où la vie est possible, ainsi que des traces du big-bang.L'appareil revient à quelque 8 milliards d'euros et a plus ou moins la taille d'un court de tennis.