"Nous expliquons par exemple comment on peut rendre une application d'IA conforme au RGPD", explique le professeur Rob Heyman, coordinateur du KDM. "Comment on peut veiller à ce qu'une application ne fasse pas de discrimination. Comment trouver le bon équilibre entre l'automatisation et les décisions humaines. Ou encore, comment rendre le plus transparent possible le diagnostic d'une application médicale recourant à l'IA."

Un avis non contraignant

Le helpdesk virtuel donne un avis sans engagement. "Si nous ne pouvons pas répondre immédiatement à une question, nous voyons si le Centre de connaissances peut mener une étude à ce sujet. Cela nous permet d'adapter encore mieux nos activités aux questions que les gens se posent sur le terrain", précise Rob Heyman.

Le Kenniscentrum Data & Maatschappij est le fruit d'une collaboration entre trois groupes de recherche universitaires : imec-SMIT-VUB, CiTiP de la KU Leuven et imec-MICT-UGent. Il fait partie du plan d'action flamand pour l'intelligence artificielle et est soutenu par les autorités flamandes (plus précisément, le département de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation (EWI)).

"Nous expliquons par exemple comment on peut rendre une application d'IA conforme au RGPD", explique le professeur Rob Heyman, coordinateur du KDM. "Comment on peut veiller à ce qu'une application ne fasse pas de discrimination. Comment trouver le bon équilibre entre l'automatisation et les décisions humaines. Ou encore, comment rendre le plus transparent possible le diagnostic d'une application médicale recourant à l'IA."Le helpdesk virtuel donne un avis sans engagement. "Si nous ne pouvons pas répondre immédiatement à une question, nous voyons si le Centre de connaissances peut mener une étude à ce sujet. Cela nous permet d'adapter encore mieux nos activités aux questions que les gens se posent sur le terrain", précise Rob Heyman.Le Kenniscentrum Data & Maatschappij est le fruit d'une collaboration entre trois groupes de recherche universitaires : imec-SMIT-VUB, CiTiP de la KU Leuven et imec-MICT-UGent. Il fait partie du plan d'action flamand pour l'intelligence artificielle et est soutenu par les autorités flamandes (plus précisément, le département de l'Économie, des Sciences et de l'Innovation (EWI)).