Cette interdiction fait partie d'une série de mesures visant les drones. Tout utilisateur pris en état d'ébriété avec un appareil pesant plus de 200 grammes risque de se voir infliger une amende pouvant s'élever à 300.000 yens (quelque 2.460 euros) et jusqu'à un an de prison.

Le ministère des transports considère donc l'utilisation du drone comme une activité dangereuse. Voilà pourquoi certains incidents, comme le fait de diriger un drone vers la foule, feront l'objet de sévères amendes, peu importe ici que l'utilisateur soit ivre ou non.

Les drones sont généralement des appareils légers, équipés d'hélices et pilotés à distance. Ils peuvent causer de graves problèmes s'ils ne sont pas utilisés avec la prudence qui s'impose. Pour rappel, fin de l'année dernière, des drones avaient paralysé tous les vols sur l'aéroport britannique de Gatwick.