Le zoom optique était jusqu'il y a peu quasiment impensable sur les smartphones. Alors que le zoom numérique étire l'image pour zoomer, ce qui entraîne une perte de qualité, le zoom optique recourt à divers objectifs, qui ont besoin d'une certaine distance entre eux. Or un smartphone mince n'offre pas un espace suffisant pour ce faire.

L'année dernière déjà, Huawei avait prévu pour le P30 un zoom 5x faisant appel à une sorte de mécanisme périscopique, ce qui permettait de placer les objectifs de zooming à la verticale dans le téléphone. Selon MacRumors, qui a pu consulter le rapport de Ming-Chi Kuo, un analyste de TF International Securities, Huawei équiperait le P40 Pro d'un zoom optique 10x.

Selon toute vraisemblance, le P40 sortira au printemps prochain, mais on ne sait pas encore avec quels logiciels. Suite à l'embargo commercial décrété par les Etats-Unis, Huawei n'est plus autorisée à proposer les services de Google sur ses appareils. Huawei pourrait contourner cette interdiction en recourant à des services propres ou à une version de base d'Android, mais l'absence, disons, de Play Store ou de YouTube rendrait l'appareil moins intéressant.

Le zoom optique était jusqu'il y a peu quasiment impensable sur les smartphones. Alors que le zoom numérique étire l'image pour zoomer, ce qui entraîne une perte de qualité, le zoom optique recourt à divers objectifs, qui ont besoin d'une certaine distance entre eux. Or un smartphone mince n'offre pas un espace suffisant pour ce faire.L'année dernière déjà, Huawei avait prévu pour le P30 un zoom 5x faisant appel à une sorte de mécanisme périscopique, ce qui permettait de placer les objectifs de zooming à la verticale dans le téléphone. Selon MacRumors, qui a pu consulter le rapport de Ming-Chi Kuo, un analyste de TF International Securities, Huawei équiperait le P40 Pro d'un zoom optique 10x.Selon toute vraisemblance, le P40 sortira au printemps prochain, mais on ne sait pas encore avec quels logiciels. Suite à l'embargo commercial décrété par les Etats-Unis, Huawei n'est plus autorisée à proposer les services de Google sur ses appareils. Huawei pourrait contourner cette interdiction en recourant à des services propres ou à une version de base d'Android, mais l'absence, disons, de Play Store ou de YouTube rendrait l'appareil moins intéressant.