Voilà ce que révèlent plusieurs médias coréens, dont The Korea Times. Ces investissements sont prévus pour les cinq prochaines années. Ils sont en majeure partie destinés au marché sud-coréen. Trois-quarts du montant cité y aboutiront en effet, afin de redresser quelque peu l'économie.

Les investissements cibleront essentiellement la production de puces. C'est ainsi que plus de la moitié du montant investi - quelque 142 billions de wons (106 milliards d'euros environ) - concernera le développement de semi-conducteurs. SK entend notamment amplifier la capacité et les stocks. Le planning prévoit aussi un cluster de semi-conducteurs à Yongin, sans les environs de Seoul, alors que l'entreprise souhaite étendre la capacité d'installations existantes.

De plus, SK Group entend également investir dans les réseaux de communication, les secteurs respectueux de l'environnement comme les véhicules électriques et l'énergie durable, et dans la biotechnologie. Ces informations sortent quelques jours après une annonce similaire effectuée par l'autre géant technologique sud-coréen, Samsung. Dans les années à venir, ce dernier va consacrer 338 milliards d'euros principalement dans la production de puces.

En collaboration avec Dutch IT Channel

Voilà ce que révèlent plusieurs médias coréens, dont The Korea Times. Ces investissements sont prévus pour les cinq prochaines années. Ils sont en majeure partie destinés au marché sud-coréen. Trois-quarts du montant cité y aboutiront en effet, afin de redresser quelque peu l'économie.Les investissements cibleront essentiellement la production de puces. C'est ainsi que plus de la moitié du montant investi - quelque 142 billions de wons (106 milliards d'euros environ) - concernera le développement de semi-conducteurs. SK entend notamment amplifier la capacité et les stocks. Le planning prévoit aussi un cluster de semi-conducteurs à Yongin, sans les environs de Seoul, alors que l'entreprise souhaite étendre la capacité d'installations existantes.De plus, SK Group entend également investir dans les réseaux de communication, les secteurs respectueux de l'environnement comme les véhicules électriques et l'énergie durable, et dans la biotechnologie. Ces informations sortent quelques jours après une annonce similaire effectuée par l'autre géant technologique sud-coréen, Samsung. Dans les années à venir, ce dernier va consacrer 338 milliards d'euros principalement dans la production de puces.En collaboration avec Dutch IT Channel