Le consortium, sous la direction de l'entreprise IT Contraste Europe, et la firme italienne Auriga ont présenté leur vision du distributeur automatique de billets du futur hier mardi lors de la conférence The Banking Scene. "L'intérêt des banques belges est grand. Tant les grandes banques que les plus petites ont eu droit à une démonstration", explique Luc Vandergoten, general manager de Contraste Consulting. "La gestion et la maintenance des guichets automatiques bancaires (ATM) représentent pour les institutions financières encore et toujours un important poste de coûts, mais par ailleurs, la plupart d'entre elles sont bien conscientes que cela représente un élément important de leurs services", ajoute Vandergoten. En fermant de plus en plus d'agences bancaires - ces trois dernières années, plus de 1.500 agences belges ont ainsi définitivement fermé leurs portes -, toujours plus de distributeurs automatiques de billets 'spécifiques' disparaissent aussi, ce qui menace les services prestés aux clients. De plus en plus de villages belges se retrouvent même sans le moindre distributeur.

'Whitelabel ATM'

La solution mise en avant par Cash2All est un 'whitelabel ATM-as-a-Service' proposant la distribution de cash comme service de base, mais avec une fonctionnalité complémentaire pour le citoyen en fonction de sa banque. La plate-forme technique et les applications sont l'oeuvre d'Auriga un spécialiste italien de logiciels bancaires créé il y a 25 ans, qui fournit déjà dans notre pays aussi des services à une grande banque. La solution Cash2All est une approche omni-canal, par laquelle le distributeur de billets est exploité comme un canal à part entière à côté des applications de PC-banking, des guichets, applis et services classiques. "La solution a déjà été complètement adaptée aux normes et exigences belges et fonctionne de manière complètement indépendante du hardware. Les distributeurs existants peuvent donc également être actualisés", insiste Vandergoten.

Retrait d'argent sans carte

Outre les transactions de cash, la plate-forme permet aussi les opérations SEPA interbancaires, ainsi que les paiements instantanés: PSD2 est intégré, tout comme les API d'open banking. L'une des possibilités innovantes supplémentaires est le retrait d'argent sans carte bancaire via un code d'accès ou un code QR à scanner avec un smartphone. Via NFC (Near Field Communication), un smartphone peut aussi y être connecté. "Mais Cash2All doit en outre représenter une optimalisation pour les institutions financières, à savoir une économie, mais aussi l'utilisation possible de plusieurs ATM et la fourniture de services personnels via ceux-ci", conclut Paul Deprez de Contraste. Les transactions se feront du reste dans un environnement 'cloud' sécurisé compatible Tier 4.