Il est par exemple question de logiciels pour voitures autonomes et intelligentes, pour véhicules à propulsion électrique, pour systèmes de navigation, ainsi que d'autres services pour les automobilistes. En 2030, quelque 34 millions de voitures de Stellantis devraient être équipées de produits logiciels permettant au groupe de gagner de l'argent par le biais d'abonnements. Actuellement, il y en a 12 millions environ.

Puces informatiques maison

Stellantis formera en outre davantage d'ingénieurs software. Ils devraient être 4.500 d'ici 2024. Durant la période se clôturant fin 2025, le groupe consacrera en tout 30 milliards d'euros à de la technologie destinée aux voitures électriques, ainsi qu'à des produits logiciels.

Stellantis va aussi collaborer avec la firme taïwanaise Foxconn pour la conception et la production de puces informatiques maison. Celles-ci devraient pouvoir être installées dans les voitures de Stellantis à partir de 2024 et seront aussi proposées aux autres constructeurs automobiles. Selon le groupe, cette collaboration apportera plus de stabilité à la livraison de semi-conducteurs. Le secteur automobile mondial connaît actuellement une forte pénurie de puces.

Il est par exemple question de logiciels pour voitures autonomes et intelligentes, pour véhicules à propulsion électrique, pour systèmes de navigation, ainsi que d'autres services pour les automobilistes. En 2030, quelque 34 millions de voitures de Stellantis devraient être équipées de produits logiciels permettant au groupe de gagner de l'argent par le biais d'abonnements. Actuellement, il y en a 12 millions environ.Stellantis formera en outre davantage d'ingénieurs software. Ils devraient être 4.500 d'ici 2024. Durant la période se clôturant fin 2025, le groupe consacrera en tout 30 milliards d'euros à de la technologie destinée aux voitures électriques, ainsi qu'à des produits logiciels.Stellantis va aussi collaborer avec la firme taïwanaise Foxconn pour la conception et la production de puces informatiques maison. Celles-ci devraient pouvoir être installées dans les voitures de Stellantis à partir de 2024 et seront aussi proposées aux autres constructeurs automobiles. Selon le groupe, cette collaboration apportera plus de stabilité à la livraison de semi-conducteurs. Le secteur automobile mondial connaît actuellement une forte pénurie de puces.