Ce passage a été confirmé hier jeudi par le conseil des ministres, mais ne sera terminé qu'au 1er janvier. Le Centre pour la Cyber-sécurité Belgique (CCB), sous la direction de Miguel De Bruycker, sera responsable des activités de CERT.BE. Le personnel de CERT.BE passera de 12 à 24 collaborateurs (équivalents temps plein).

Actuellement, il est surtout question de la migration de la compétence de CERT.BE, qui s'occupe essentiellement de faire face aux cyber-menaces dans notre pays. CERT.BE est, lui, dirigé par Christiaan Van Heurck. L'on ne sait cependant pas pour le moment si ce dernier et d'autres collaborateurs déménageront vers le CCB.

"Le personnel actuel est au service de Belnet et restera en principe chez Belnet, où nous pourrons utiliser leur expertise pour d'autres projets sécuritaires", comme le confirme à notre rédaction la porte-parole de Belnet, Davina Luyten. Les collaborateurs actuels seront toutefois libres de changer s'ils le désirent.

Ce passage a été confirmé hier jeudi par le conseil des ministres, mais ne sera terminé qu'au 1er janvier. Le Centre pour la Cyber-sécurité Belgique (CCB), sous la direction de Miguel De Bruycker, sera responsable des activités de CERT.BE. Le personnel de CERT.BE passera de 12 à 24 collaborateurs (équivalents temps plein).Actuellement, il est surtout question de la migration de la compétence de CERT.BE, qui s'occupe essentiellement de faire face aux cyber-menaces dans notre pays. CERT.BE est, lui, dirigé par Christiaan Van Heurck. L'on ne sait cependant pas pour le moment si ce dernier et d'autres collaborateurs déménageront vers le CCB."Le personnel actuel est au service de Belnet et restera en principe chez Belnet, où nous pourrons utiliser leur expertise pour d'autres projets sécuritaires", comme le confirme à notre rédaction la porte-parole de Belnet, Davina Luyten. Les collaborateurs actuels seront toutefois libres de changer s'ils le désirent.