La Turquie dispose d'une législation stricte et, depuis cette année, encore renforcée sur le plan d'internet. Mais AKP ne souhaite pas en rester là et entend permettre aux autorités de stocker l'historique de navigation des utilisateurs et de faire bloquer l'accès à des sites web sans qu'il soit besoin d'une ordonnance de justice, selon le journal Milliyet.

Censure

Les opposants déclarent que ces mesures nuisent à la liberté et forment une censure toujours plus forte.

En Turquie, Twitter et YouTube ont plus tôt cette année déjà été bloqués (puis débloqués). (Belga/MI)

La Turquie dispose d'une législation stricte et, depuis cette année, encore renforcée sur le plan d'internet. Mais AKP ne souhaite pas en rester là et entend permettre aux autorités de stocker l'historique de navigation des utilisateurs et de faire bloquer l'accès à des sites web sans qu'il soit besoin d'une ordonnance de justice, selon le journal Milliyet. Censure Les opposants déclarent que ces mesures nuisent à la liberté et forment une censure toujours plus forte. En Turquie, Twitter et YouTube ont plus tôt cette année déjà été bloqués (puis débloqués). (Belga/MI)