C'est au cours d'une réunion avec des hauts fonctionnaires américains que le président Trump a personnellement décidé de ne plus accorder de prolongation à l'entreprise chinoise. Le gouvernement avait précédemment déjà rejeté des délais de 15 et de 7 jours de la date-butoir originale fixée au 12 novembre et ce, à la demande de Trump. L'ultime date-butoir a expiré vendredi passé.

Plusieurs dates-butoirs en cours

A ce propos, ByteDance a intenté un procès auprès de la Cour d'appel américaine. L'entreprise chinoise s'était vu signifier de remettre avant le 14 décembre certains documents dans le cadre de sa procédure d'appel. Plusieurs dates-butoirs sont donc en cours.

L'appli TikTok, qui a plus de 100 millions d'utilisateurs américains, est depuis quelque temps déjà dans la ligne de mire aux Etats-Unis. Selon Trump, TikTok stocke trop de données, qui aboutissent ensuite auprès des autorités chinoises via ByteDance. Il exigea par conséquent que les activités américaines de TikTok soient revendues à un acteur américain. En septembre, il avait marqué son accord sur un deal conclu entre ByteDance, Oracle et Walmart, par lequel les activités américaines de TikTok seraient hébergées dans une nouvelle entreprise.

C'est au cours d'une réunion avec des hauts fonctionnaires américains que le président Trump a personnellement décidé de ne plus accorder de prolongation à l'entreprise chinoise. Le gouvernement avait précédemment déjà rejeté des délais de 15 et de 7 jours de la date-butoir originale fixée au 12 novembre et ce, à la demande de Trump. L'ultime date-butoir a expiré vendredi passé.A ce propos, ByteDance a intenté un procès auprès de la Cour d'appel américaine. L'entreprise chinoise s'était vu signifier de remettre avant le 14 décembre certains documents dans le cadre de sa procédure d'appel. Plusieurs dates-butoirs sont donc en cours.L'appli TikTok, qui a plus de 100 millions d'utilisateurs américains, est depuis quelque temps déjà dans la ligne de mire aux Etats-Unis. Selon Trump, TikTok stocke trop de données, qui aboutissent ensuite auprès des autorités chinoises via ByteDance. Il exigea par conséquent que les activités américaines de TikTok soient revendues à un acteur américain. En septembre, il avait marqué son accord sur un deal conclu entre ByteDance, Oracle et Walmart, par lequel les activités américaines de TikTok seraient hébergées dans une nouvelle entreprise.