L'agence de presse Reuters annonce qu'Intel et Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC) négocient avec les Etats-Unis dans ce but. Intel confirme aussi s'entretenir avec le ministère américain de la défense à ce propos.

"Intel est bien placée pour collaborer avec les autorités américaines en vue de gérer une usine commerciale de propriété américaine et de fournir une large gamme de produits micro-électroniques", déclare un porte-parole à Reuters.

Pour sa part, TSMC précise formellement qu'aucune décision n'a encore été prise. "Nous évaluons tous les emplacements adéquats, y compris aux Etats-Unis, mais il n'y a pas encore de projet concret", prétend un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué. Selon Reuters, elle négocierait à ce propos aussi avec Apple, un client important de TSMC.

Le CEO d'Intel, qui est elle-même une firme américaine, avait en mars déjà adressé un courrier au ministère américain de la défense au sujet de la fabrication d'une usine de puces en collaboration avec le Pentagone. Selon le Wall Street Journal, des entretiens sont aussi menés avec Samsung à propos d'une extension de sa production aux Etats-Unis.

Tous ces projets sont en grande parties dus à la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine. Il en résulte que les Etats-Unis font le forcing pour envoyer le moins de technologies possible en Chine et pour convaincre les entreprises de retirer leur production de ce pays.

L'agence de presse Reuters annonce qu'Intel et Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TSMC) négocient avec les Etats-Unis dans ce but. Intel confirme aussi s'entretenir avec le ministère américain de la défense à ce propos. "Intel est bien placée pour collaborer avec les autorités américaines en vue de gérer une usine commerciale de propriété américaine et de fournir une large gamme de produits micro-électroniques", déclare un porte-parole à Reuters. Pour sa part, TSMC précise formellement qu'aucune décision n'a encore été prise. "Nous évaluons tous les emplacements adéquats, y compris aux Etats-Unis, mais il n'y a pas encore de projet concret", prétend un porte-parole de l'entreprise dans un communiqué. Selon Reuters, elle négocierait à ce propos aussi avec Apple, un client important de TSMC.Le CEO d'Intel, qui est elle-même une firme américaine, avait en mars déjà adressé un courrier au ministère américain de la défense au sujet de la fabrication d'une usine de puces en collaboration avec le Pentagone. Selon le Wall Street Journal, des entretiens sont aussi menés avec Samsung à propos d'une extension de sa production aux Etats-Unis.Tous ces projets sont en grande parties dus à la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine. Il en résulte que les Etats-Unis font le forcing pour envoyer le moins de technologies possible en Chine et pour convaincre les entreprises de retirer leur production de ce pays.