Le subside pourra atteindre quatre millions d'euros par projet, et le budget total sera de 24 millions d'euros. Ce sont des projets de qualité et pertinents utilisant la 5G qui seront sélectionnés.

L'objectif est aussi de tenir compte de facteurs tels la maturité, l'évolutivité, la durabilité, la nature innovante du projet, mais aussi l'utilisation d'autres technologies comme lAI ou l'edge computing (informatique de périphérie). Les entreprises pourront en la circonstance collaborer au sein d'un consortium ou avec un pouvoir public. En substance, il faut que le projet serve à la société belge.

L'initiative revient à la ministre fédérale des télécommunications Petra De Sutter. Il y eut précédemment déjà des initiatives comparables à l'étranger. Dans ce but, le régulateur télécom IBPT a examiné, conjointement avec Capgemini, l'implémentation de la 5G à l'étranger. Le plan pour y arriver en Belgique aussi a été présenté au secteur le 26 avril, mais à présent, c'est un appel aux projets qui est formellement lancé via le SPF Economie.

Les candidats ont jusqu'au 16 octobre pour remettre leur projet. Au plus tard le 31 décembre, ils sauront s'ils recevront un soutien financier. Les projets proprement dits devront démarrer au plus tard le 31 mars 2023 et se terminer avant le 31 décembre 2024.

Le subside pourra atteindre quatre millions d'euros par projet, et le budget total sera de 24 millions d'euros. Ce sont des projets de qualité et pertinents utilisant la 5G qui seront sélectionnés.L'objectif est aussi de tenir compte de facteurs tels la maturité, l'évolutivité, la durabilité, la nature innovante du projet, mais aussi l'utilisation d'autres technologies comme lAI ou l'edge computing (informatique de périphérie). Les entreprises pourront en la circonstance collaborer au sein d'un consortium ou avec un pouvoir public. En substance, il faut que le projet serve à la société belge.L'initiative revient à la ministre fédérale des télécommunications Petra De Sutter. Il y eut précédemment déjà des initiatives comparables à l'étranger. Dans ce but, le régulateur télécom IBPT a examiné, conjointement avec Capgemini, l'implémentation de la 5G à l'étranger. Le plan pour y arriver en Belgique aussi a été présenté au secteur le 26 avril, mais à présent, c'est un appel aux projets qui est formellement lancé via le SPF Economie.Les candidats ont jusqu'au 16 octobre pour remettre leur projet. Au plus tard le 31 décembre, ils sauront s'ils recevront un soutien financier. Les projets proprement dits devront démarrer au plus tard le 31 mars 2023 et se terminer avant le 31 décembre 2024.