En appel, le juge a confirmé le jugement précédent et a rejeté les arguments d'Ulbricht. Selon ce dernier, les enquêteurs avaient collecté illégitimement des adresses IP sans le moindre mandat. Le tribunal a cependant estimé que c'était permis dans le cas d'espèce. L'avocat d'Ulbricht voulait aussi faire la preuve de la corruption de deux agents du service secret. Ces deux agents avaient été condamnés pour avoir dérobé des bitcoins durant l'enquête. Cela fut également rejeté par le tribunal, parce que cette preuve n'avait strictement rien à voir avec la question de savoir si Ulbricht exploitait ou non le site incriminé. En outre, le juge a refusé d'entendre l'allégation d'Ulbricht, selon laquelle sa peine d'emprisonnement à perpétuité sans possibilité d'une libération conditionnelle était trop longue. Le jugement rendu reposait aussi sur la vente de drogues pour un montant de 183 millions de dollars via Silk Road et sur cinq meurtres liés à l'ex-exploitant du site.

Ulbricht, connu en ligne aussi sous le pseudonyme 'Dread Pirate Roberts', avait été condamné il y a deux ans déjà à perpétuité, à la suite de quoi il avait fait appel. Son marché n'était accessible que via le réseau Tor, ce qui fait que les utilisateurs pouvaient acheter et vendre des produits illégaux de manière anonyme. En 2013, Silk Road fut mis hors d'état de nuire par le FBI, et Ulbricht fut arrêté.