Selon les autorités judiciaires de Los Angeles, Edward Majerczyk "n'a pas seulement piraté des comptes de messagerie électronique, mais s'est également immiscé dans la vie privée de ses victimes, qui ont été humiliées et en subiront les répercussions sur le long terme".

Un autre suspect, Ryan Collins, était déjà passé aux aveux en mars. Les deux pirates informatiques ont envoyé des e-mails d'hameçonnage à de nombreuses célébrités, notamment Jennifer Lawrence, Kaley Cuoco, Kate Upton et Kirsten Dunst. Ils ont ainsi pu accéder à leurs identifiants de connexion et s'en sont servis pour s'emparer de photos et de vidéos de stars nues.

Ces contenus privés ont ensuite été publiés sur la toile. Cette fuite porte le nom de "Fappening". La Justice n'a en revanche pas été en mesure d'établir la responsabilité d'Edward Majerczyk et de Ryan Collins s'agissant de la fuite des fichiers subtilisés.

(ANP/WK)