Symantec est surtout connue pour ses logiciels antivirus, dont Norton AntiVirus. Ce produit restera la propriété de l'entreprise et ne prendra donc pas la direction de Broadcom. Symantec entend à l'avenir s'occuper davantage de ses produits à la consommation. L'entreprise entend aussi sortir d'une période difficile impliquant une importante réorganisation, ainsi que d'une enquête dont les résultats ont dû être adaptés par la suite, et qui ont vu le départ précoce du président de son conseil d'administration en mai.

Pour Broadcom, il s'agit là de la deuxième grande extension dans le domaine des logiciels. L'année dernière déjà, Broadcom avait racheté CA Technologies pour 19 milliards de dollars. Des rumeurs avaient précédemment encore circulé à propos du fait que Broadcom souhaitait reprendre entièrement Symantec. On avait même évoqué un accord d'une valeur supérieure à 15 milliards de dollars. Mais la transaction aurait capoté suite à une mésentente à propos du prix de rachat. Il est probable qu'on se soit finalement mis d'accord sur l'acquisition de la division professionnelle uniquement.