La plupart des assistants vocaux transfèrent vos instructions vers internet, où elles sont aussitôt analysées pour être renvoyées ensuite à l'appareil intelligent concerné (qui exécute alors l'action voulue). Mais chez Sonos, on observe que de nombreux utilisateurs n'apprécient guère ce genre de chose, parce qu'ils sont soucieux de leur confidentialité.

'Hey Sonos'

Pour y remédier, Sonos, qui dispose dans sa gamme de pas mal de haut-parleurs intelligents avec micro, a mis au point sa propre solution vocale: Sonos Voice Control. Celle-ci traite les instructions entièrement sur l'appareil même. 'Aucun enregistrement audio ou transcription n'est ni envoyé vers le nuage, ni stocké, écouté ou lu', selon Sonos.

Une différence importante avec Siri (Apple), Alexa (Amazon) et Google Assistent, c'est que Sonos Voice Control n'est pas un assistant vocal tout terrain: pour la météo, les rendez-vous dans l'agenda ou une information intéressante dans Wikipedia, vous ne serez en effet pas à la bonne adresse avec ce nouveau venu. Mais pour commander votre installation musicale Sonos, la solution est tout simplement supérieure, selon son producteur.

Avec 'Hey Sonos', suivi d'une brève instruction, il vous devrait par exemple être beaucoup plus facile (comprenez: plus aisé qu'avec l'un des assistants vocaux existants) de regrouper des haut-parleurs de la marque ou 'd'emporter' votre musique préférée d'une pièce à l'autre. Par expérience, nous savons que ce n'est pas vraiment évident avec Siri ou Google Assistent notamment. Voice Control réagirait également à des commandes très naturelles comme 'augmente le son!'. Sonos se targue en outre que sa solution est plus rapide que la concurrence, précisément du fait qu'il n'y a pas de communication internet.

Pas encore Spotify

Il va de soi que vous pourrez au moyen d'une simple instruction vocale faire écouter votre musique favorite et ce, sans envoyer donc la moindre information vers internet. Il y a certes un 'mais' non anodin, puisque Sonos Voice ne collabore pas encore avec Spotify. Ce sera, y déclare-t-on, pour une 'phase ultérieure'. Des services qui seront en tout cas bien supportés, auront pour nom Apple Music, Deezer, Pandora (surtout pour le marché américain) et Sonos Radio.

Il est évident que pour Spotify , vous pourrez toujours faire appel à Google Assistent par exemple. Mais il y a ici encore une limite provisoire: utiliser deux assistants vocaux de manière croisée ne fonctionne qu'avec la combinaison Amazon Alexa - Sonos Voice. En d'autres mots, si vous utilisez de préférence Google Assistent, vous n'aurez pas accès à Sonos Voice.

La principale restriction pour notre marché national, c'est cependant que Sonos Voice ne sera d'abord introduit le 1er juin qu'aux Etats-Unis en anglais américain. La solution pourra certes être utilisée en principe chez nous aussi, mais reste à savoir si les utilisateurs trouveront cela plus pratique que, disons, Google Assistent dans leur langue maternelle. Sachez encore que pour la version américaine, Sonos a réussi à s'attirer l'acteur Giancarlo Esposito, connu pour ses rôles dans Breaking Bad, Better Call Saul et The Mandalorian.

Plus tard cette année, Sonos Voice sera également disponible en France. D'autres marchés suivront ensuite, sans que le timing n'ait encore été dévoilé.

La plupart des assistants vocaux transfèrent vos instructions vers internet, où elles sont aussitôt analysées pour être renvoyées ensuite à l'appareil intelligent concerné (qui exécute alors l'action voulue). Mais chez Sonos, on observe que de nombreux utilisateurs n'apprécient guère ce genre de chose, parce qu'ils sont soucieux de leur confidentialité.Pour y remédier, Sonos, qui dispose dans sa gamme de pas mal de haut-parleurs intelligents avec micro, a mis au point sa propre solution vocale: Sonos Voice Control. Celle-ci traite les instructions entièrement sur l'appareil même. 'Aucun enregistrement audio ou transcription n'est ni envoyé vers le nuage, ni stocké, écouté ou lu', selon Sonos.Une différence importante avec Siri (Apple), Alexa (Amazon) et Google Assistent, c'est que Sonos Voice Control n'est pas un assistant vocal tout terrain: pour la météo, les rendez-vous dans l'agenda ou une information intéressante dans Wikipedia, vous ne serez en effet pas à la bonne adresse avec ce nouveau venu. Mais pour commander votre installation musicale Sonos, la solution est tout simplement supérieure, selon son producteur.Avec 'Hey Sonos', suivi d'une brève instruction, il vous devrait par exemple être beaucoup plus facile (comprenez: plus aisé qu'avec l'un des assistants vocaux existants) de regrouper des haut-parleurs de la marque ou 'd'emporter' votre musique préférée d'une pièce à l'autre. Par expérience, nous savons que ce n'est pas vraiment évident avec Siri ou Google Assistent notamment. Voice Control réagirait également à des commandes très naturelles comme 'augmente le son!'. Sonos se targue en outre que sa solution est plus rapide que la concurrence, précisément du fait qu'il n'y a pas de communication internet.Il va de soi que vous pourrez au moyen d'une simple instruction vocale faire écouter votre musique favorite et ce, sans envoyer donc la moindre information vers internet. Il y a certes un 'mais' non anodin, puisque Sonos Voice ne collabore pas encore avec Spotify. Ce sera, y déclare-t-on, pour une 'phase ultérieure'. Des services qui seront en tout cas bien supportés, auront pour nom Apple Music, Deezer, Pandora (surtout pour le marché américain) et Sonos Radio.Il est évident que pour Spotify , vous pourrez toujours faire appel à Google Assistent par exemple. Mais il y a ici encore une limite provisoire: utiliser deux assistants vocaux de manière croisée ne fonctionne qu'avec la combinaison Amazon Alexa - Sonos Voice. En d'autres mots, si vous utilisez de préférence Google Assistent, vous n'aurez pas accès à Sonos Voice.La principale restriction pour notre marché national, c'est cependant que Sonos Voice ne sera d'abord introduit le 1er juin qu'aux Etats-Unis en anglais américain. La solution pourra certes être utilisée en principe chez nous aussi, mais reste à savoir si les utilisateurs trouveront cela plus pratique que, disons, Google Assistent dans leur langue maternelle. Sachez encore que pour la version américaine, Sonos a réussi à s'attirer l'acteur Giancarlo Esposito, connu pour ses rôles dans Breaking Bad, Better Call Saul et The Mandalorian.Plus tard cette année, Sonos Voice sera également disponible en France. D'autres marchés suivront ensuite, sans que le timing n'ait encore été dévoilé.