La Chine entretient des contacts diplomatiques étroits avec la Russie. Pékin est cependant embarrassé par l'invasion russe en Ukraine, tout en refusant jusqu'à présent de la condamner. Et ce, contrairement aux pays occidentaux qui, suite à l'invasion, ont pris des sanctions économiques à l'encontre de la Russie. De nombreuses firmes occidentales ont aussi interrompu leurs activités dans ce pays.

Le vice-premier ministre ukrainien Mychajlo Fedorov a adressé le mois dernier un courrier à DJI, dans lequel il accusait l'armée russe d'utiliser des 'produits' de l'entreprise chinoise pour atteindre les citoyens ukrainiens. 'Nous demandons à votre entreprise de rompre ses liens avec la Russie et de ne plus commercer avec ces pays', pouvait-on lire dans ce courrier publié sur Twitter.

Le constructeur de drones chinois annonce à présent dans un communiqué de presse qu'il examine la situation et qu'il suspend entre-temps temporairement toutes ses activités commerciales en Russie et en Ukraine. La semaine dernière déjà, DJI, qui construit des drones pour les citoyens, avait fustigé leur utilisation à des fins militaires.

La Chine entretient des contacts diplomatiques étroits avec la Russie. Pékin est cependant embarrassé par l'invasion russe en Ukraine, tout en refusant jusqu'à présent de la condamner. Et ce, contrairement aux pays occidentaux qui, suite à l'invasion, ont pris des sanctions économiques à l'encontre de la Russie. De nombreuses firmes occidentales ont aussi interrompu leurs activités dans ce pays.Le vice-premier ministre ukrainien Mychajlo Fedorov a adressé le mois dernier un courrier à DJI, dans lequel il accusait l'armée russe d'utiliser des 'produits' de l'entreprise chinoise pour atteindre les citoyens ukrainiens. 'Nous demandons à votre entreprise de rompre ses liens avec la Russie et de ne plus commercer avec ces pays', pouvait-on lire dans ce courrier publié sur Twitter.Le constructeur de drones chinois annonce à présent dans un communiqué de presse qu'il examine la situation et qu'il suspend entre-temps temporairement toutes ses activités commerciales en Russie et en Ukraine. La semaine dernière déjà, DJI, qui construit des drones pour les citoyens, avait fustigé leur utilisation à des fins militaires.