Le directeur financier de Twitter, Anthony Noto, n'a pas encore pleinement maîtrisé le service de messages brefs. En quelques jours, il a ainsi envoyé deux tweets par mégarde.

Noto a envoyé notamment une phrase tirée d'une conversation privée avec un interlocuteur inconnu, selon le blog technologique "Recode". Peu après cette méprise, il a supprimé le message en question.

La phrase "Non, uniquement limité" n'est en soi guère perturbante, mais plusieurs de ce type de petit problème de la part du directeur financier pourraient bien vite nuire à l'image de Twitter. Il s'est ainsi prononcé lundi dans un tweet envoyé publiquement par erreur sur le rachat d'une entreprise non nommément citée.

Outre les brefs messages visibles par tout un chacun, Twitter dispose également du service privé "Direct Message", qui n'est visible que par le destinataire spécifique. Il arrive toutefois toujours plus souvent que ce genre de tweet privé devienne par mégarde visible par tout le monde. (Belga/NS)

Le directeur financier de Twitter, Anthony Noto, n'a pas encore pleinement maîtrisé le service de messages brefs. En quelques jours, il a ainsi envoyé deux tweets par mégarde.Noto a envoyé notamment une phrase tirée d'une conversation privée avec un interlocuteur inconnu, selon le blog technologique "Recode". Peu après cette méprise, il a supprimé le message en question. La phrase "Non, uniquement limité" n'est en soi guère perturbante, mais plusieurs de ce type de petit problème de la part du directeur financier pourraient bien vite nuire à l'image de Twitter. Il s'est ainsi prononcé lundi dans un tweet envoyé publiquement par erreur sur le rachat d'une entreprise non nommément citée.Outre les brefs messages visibles par tout un chacun, Twitter dispose également du service privé "Direct Message", qui n'est visible que par le destinataire spécifique. Il arrive toutefois toujours plus souvent que ce genre de tweet privé devienne par mégarde visible par tout le monde. (Belga/NS)