Tsunakawa ne dirige Toshiba que depuis un an. Il travaille cependant pour l'entreprise depuis 1979 et avait en 2016 déjà assumé temporairement la fonction de CEO, après que quasiment toute la direction ait démissionné, lorsqu'on apprit que les chiffres avaient été bidouillés. En 2018, il devint COO, avant d'être formellement nommé au poste de CEO en avril 2021.

De manière générale, on ne s'attendait pas à ce que Tsunakawa occupe cette position des années durant, mais le fait est que Toshiba se trouve actuellement à un moment-charnière de son existence, ce qui fait que son départ paraît extrêmement inopportun. L'entreprise entend se restructurer, dans un premier temps en trois entités séparées. Cette situation serait adaptée par la suite pour en revenir à deux entités et à la revente des autres activités.

Selon les sources de l'agence Reuters, ce plan provoque pas mal de mécontentement parmi le personnel, ce qui provoquerait le départ soudain de Tsunakawa. Taro Shimada a été nommé CEO ad intérim aujourd'hui même. Ce dernier est actif chez Toshiba depuis 2018 et vient de Siemens.

Mamoru Hatazawa, corporate senior executive vicepresident et membre du conseil d'administration, quitterait aussi le navire. En outre, Goro Yanase, qui dirige actuellement la division des ascenseurs, grimperait dans la hiérarchie et deviendrait COO ad intérim.

Sur le site web de Toshiba, Tsunakawa figure depuis mars 2022 encore en tant que président du conseil d'administration. Il semble donc qu'il ne quittera pas complètement l'entreprise.

Tsunakawa ne dirige Toshiba que depuis un an. Il travaille cependant pour l'entreprise depuis 1979 et avait en 2016 déjà assumé temporairement la fonction de CEO, après que quasiment toute la direction ait démissionné, lorsqu'on apprit que les chiffres avaient été bidouillés. En 2018, il devint COO, avant d'être formellement nommé au poste de CEO en avril 2021.De manière générale, on ne s'attendait pas à ce que Tsunakawa occupe cette position des années durant, mais le fait est que Toshiba se trouve actuellement à un moment-charnière de son existence, ce qui fait que son départ paraît extrêmement inopportun. L'entreprise entend se restructurer, dans un premier temps en trois entités séparées. Cette situation serait adaptée par la suite pour en revenir à deux entités et à la revente des autres activités.Selon les sources de l'agence Reuters, ce plan provoque pas mal de mécontentement parmi le personnel, ce qui provoquerait le départ soudain de Tsunakawa. Taro Shimada a été nommé CEO ad intérim aujourd'hui même. Ce dernier est actif chez Toshiba depuis 2018 et vient de Siemens.Mamoru Hatazawa, corporate senior executive vicepresident et membre du conseil d'administration, quitterait aussi le navire. En outre, Goro Yanase, qui dirige actuellement la division des ascenseurs, grimperait dans la hiérarchie et deviendrait COO ad intérim.Sur le site web de Toshiba, Tsunakawa figure depuis mars 2022 encore en tant que président du conseil d'administration. Il semble donc qu'il ne quittera pas complètement l'entreprise.