Renduchintala ne sera pas remplacé. Intel annonce en effet que la division qu'il dirigeait, sera scindée en cinq entités, dont les responsables feront chacun rapport au CEO Bob Swan.

Il était clair depuis assez longtemps déjà qu'il fallait du changement. L'annonce du départ de Renduchintala succède à celle, selon laquelle le lancement des puces à 7 nm qu'Intel a développées, était postposé jusqu'en 2022 au moins. Les processeurs à 10 nm sur lesquels l'entreprise travaille pour l'instant, accusent eux aussi du retard.

Redunchintala était actif chez Intel depuis le mois de février 2016, lorsqu'il débarqua en provenance d'un autre fondeur de puces, Qualcomm. Ces dernières années, il dirigeait la division Technology, Systems Architecture and Client Group, le département en charge du développement des nouveaux produits matériels.

Renduchintala ne sera pas remplacé. Intel annonce en effet que la division qu'il dirigeait, sera scindée en cinq entités, dont les responsables feront chacun rapport au CEO Bob Swan.Il était clair depuis assez longtemps déjà qu'il fallait du changement. L'annonce du départ de Renduchintala succède à celle, selon laquelle le lancement des puces à 7 nm qu'Intel a développées, était postposé jusqu'en 2022 au moins. Les processeurs à 10 nm sur lesquels l'entreprise travaille pour l'instant, accusent eux aussi du retard.Redunchintala était actif chez Intel depuis le mois de février 2016, lorsqu'il débarqua en provenance d'un autre fondeur de puces, Qualcomm. Ces dernières années, il dirigeait la division Technology, Systems Architecture and Client Group, le département en charge du développement des nouveaux produits matériels.