Google faisait l'objet d'une pression croissante du fait que l'entreprise, qui investit beaucoup dans l'énergie renouvelable, avait aussi donné de l'argent à l'American Legislative Exchange Council (ALEC). Ce groupe de réflexion est financé non seulement par de grandes sociétés pétrolières, mais il s'oppose aussi à l'énergie propre et au renforcement des règles s'appliquant aux centrales à charbon. De plus, l'ALEC tente de discréditer le consensus scientifique à propos du changement climatique.

'Nous avons commis une erreur'

Dans une interview accordée à la radio publique américaine NPR, le directeur de Google, Eric Schmidt, a reconnu que Google avait commis une erreur. "Nous avons accordé un soutien financier à l'ALEC dans le cadre d'une campagne politique portant sur un thème qui n'avait aucun lien avec le changement climatique", a-t-il déclaré. "Je pense que nous sommes tous d'accord en interne pour dire que c'était une erreur et que nous ne la répéterons plus à l'avenir."

'Littéralement des menteurs'

"Google est fermement convaincue que les décisions politiques doivent reposer sur des faits", a ajouté Schmidt. "Or les faits concernant le changement climatique sont irréfutables."

Qui plus est, quiconque tente de nier le problème climatique, ment tout simplement, selon Schmidt: "Tout un chacun doit comprendre que le changement climatique est en cours. Les gens qui prétendent le contraire, ne font que nuire à nos enfants et petits-enfants, et détériorer encore plus nettement notre monde. Nous ne devons donc pas les soutenir. Ce sont littéralement des menteurs." (IPS)

Google faisait l'objet d'une pression croissante du fait que l'entreprise, qui investit beaucoup dans l'énergie renouvelable, avait aussi donné de l'argent à l'American Legislative Exchange Council (ALEC). Ce groupe de réflexion est financé non seulement par de grandes sociétés pétrolières, mais il s'oppose aussi à l'énergie propre et au renforcement des règles s'appliquant aux centrales à charbon. De plus, l'ALEC tente de discréditer le consensus scientifique à propos du changement climatique. 'Nous avons commis une erreur'Dans une interview accordée à la radio publique américaine NPR, le directeur de Google, Eric Schmidt, a reconnu que Google avait commis une erreur. "Nous avons accordé un soutien financier à l'ALEC dans le cadre d'une campagne politique portant sur un thème qui n'avait aucun lien avec le changement climatique", a-t-il déclaré. "Je pense que nous sommes tous d'accord en interne pour dire que c'était une erreur et que nous ne la répéterons plus à l'avenir." 'Littéralement des menteurs' "Google est fermement convaincue que les décisions politiques doivent reposer sur des faits", a ajouté Schmidt. "Or les faits concernant le changement climatique sont irréfutables." Qui plus est, quiconque tente de nier le problème climatique, ment tout simplement, selon Schmidt: "Tout un chacun doit comprendre que le changement climatique est en cours. Les gens qui prétendent le contraire, ne font que nuire à nos enfants et petits-enfants, et détériorer encore plus nettement notre monde. Nous ne devons donc pas les soutenir. Ce sont littéralement des menteurs." (IPS)