Bezos, le deuxième homme le plus riche au monde après le fondateur de Microsoft, Bill Gates, estime avoir besoin de quelque 2,5 milliards de dollars pour le développement d'une fusée capable d'envoyer des satellites, mais à terme aussi des humains dans l'espace.

Blue Origin s'est fixé comme objectif de lancer en 2018 le premier vol spatial suborbital d'une durée de onze minutes pour des passagers payants, selon Bezos lors d'un symposium sur l'astronautique organisé aux Etats-Unis. Ce vol reviendrait à 300.000 dollars et, toujours selon Bezos via l'agence de presse Bloomberg, les passagers pourront durant le voyage apprécier la vue grâce aux larges hublots de la capsule.

Bezos n'est cependant pas le seul à caresser cette ambition. SpaceX, l'entreprise aéronautique du CEO de Tesla, Elon Musk, envisage elle aussi d'organiser l'année prochaine un vol spatial emmenant deux touristes autour de la lune.