Le premier centre de données néerlandais de Google avait été ouvert il y a quatre ans à Eemshaven (Groningen). Le géant technologique a investi en tout à présent 2,5 milliards d'euros dans des centres de données chez nos voisins du nord. D'une enquête effectuée par l'agence-conseil Copenhagen Economics, il apparaît que les investissements data ont contribué à hauteur de 3,6 milliards d'euros à l'économie néerlandaise entre 2014 et 2019.

L'énergie verte 'absorbée'

A Middenmeer, on trouve, en plus du nouveau bâtiment de Google, un autre centre de données énorme de Microsoft, alors qu'un deuxième centre du genre de cette dernière entreprise est en cours de construction. Mais cela ne réjouit pas tout un chacun à proximité. La principale critique émise est que les centres de données n'apportent rien à la transition énergétique, du fait que toute l'énergie verte produite aux environs, est 'absorbée' par les parcs de serveurs. Selon les opposants locaux, les centres défigurent aussi le paysage.

De son côté, Google déclare que les centres de données deviennent toujours plus efficients au niveau de la consommation énergétique. 'En comparaison avec il y a cinq ans, nous tirons approximativement sept fois plus de puissance de calcul de la même quantité d'énergie', déclare le directeur de Google Pays-Bas, Martijn Bertisen. Selon le géant internet, les centres de données sont vraiment indispensables à présent que les consommateurs et les entreprises utilisent toujours plus de services en ligne.

E

xtension à Groningen

Le parc de serveurs existant à Eemshaven (Groningen) va encore être élargi, au-delà de l'extension précédemment déjà annoncée par Google. Une fois les travaux terminés, probablement au début de l'année prochaine, 350 personnes y travailleront.

Google exploite des centres de données partout dans le monde, afin de maintenir ses services opérationnels: de Gmail jusqu'à YouTube et de Google Drive jusqu'à Maps.

Le premier centre de données néerlandais de Google avait été ouvert il y a quatre ans à Eemshaven (Groningen). Le géant technologique a investi en tout à présent 2,5 milliards d'euros dans des centres de données chez nos voisins du nord. D'une enquête effectuée par l'agence-conseil Copenhagen Economics, il apparaît que les investissements data ont contribué à hauteur de 3,6 milliards d'euros à l'économie néerlandaise entre 2014 et 2019.A Middenmeer, on trouve, en plus du nouveau bâtiment de Google, un autre centre de données énorme de Microsoft, alors qu'un deuxième centre du genre de cette dernière entreprise est en cours de construction. Mais cela ne réjouit pas tout un chacun à proximité. La principale critique émise est que les centres de données n'apportent rien à la transition énergétique, du fait que toute l'énergie verte produite aux environs, est 'absorbée' par les parcs de serveurs. Selon les opposants locaux, les centres défigurent aussi le paysage.De son côté, Google déclare que les centres de données deviennent toujours plus efficients au niveau de la consommation énergétique. 'En comparaison avec il y a cinq ans, nous tirons approximativement sept fois plus de puissance de calcul de la même quantité d'énergie', déclare le directeur de Google Pays-Bas, Martijn Bertisen. Selon le géant internet, les centres de données sont vraiment indispensables à présent que les consommateurs et les entreprises utilisent toujours plus de services en ligne.ELe parc de serveurs existant à Eemshaven (Groningen) va encore être élargi, au-delà de l'extension précédemment déjà annoncée par Google. Une fois les travaux terminés, probablement au début de l'année prochaine, 350 personnes y travailleront.Google exploite des centres de données partout dans le monde, afin de maintenir ses services opérationnels: de Gmail jusqu'à YouTube et de Google Drive jusqu'à Maps.