Pham travaillait depuis 2013 pour l'entreprise et était ainsi le directeur qui resta en place le plus longtemps. Son départ a été annoncé dans des documents qu'Uber a remis au régulateur boursier américain SEC et qui ont été consultés par The Information.

Mais Pham ne sera sans doute pas le seul à s'en aller. Selon des sources de The Information, Uber étudierait actuellement un plan d'économies prévoyant le licenciement de vingt pour cent de son personnel, soit quelque 5.400 personnes.

Uber même s'abstient de tout commentaire vis-à-vis de cette rumeur, mais déclare examiner actuellement tous les scénarios possibles pour survivre à la crise du corona. Récemment encore, le CEO Dara Khosrowshahi indiquait que l'entreprise effectue pour l'instant dans les grandes villes septante pour cent de courses en moins. La croissance enregistrée par les services de livraison tels Uber Eats ne compense pas cette diminution.

Pham était le seul directeur encore en place parmi l'ancienne top-direction. Il était déjà actif dans l'entreprise, lorsque le fondateur Travis Kalanick y était encore CEO. Mais en raison des scandales dus à une culture toxique au travail, au sexisme qui y régnait, ainsi qu'au contournement de contrôles publics, Kalanick et bien d'autres directeurs ont été contraints de s'en aller ces dernières années.

On ignore pourquoi Pham démissionne à présent, enfin le 16 mai pour être précis. Dans un communiqué adressé au SEC, il est indiqué que l'équipe d'ingénierie d'Uber connait actuellement un pic et qu'un système à la fois solide et évolutif est prêt pour l'avenir. Khosrowshahi remercie Pham pour son implication dans l'entreprise.

Pham travaillait depuis 2013 pour l'entreprise et était ainsi le directeur qui resta en place le plus longtemps. Son départ a été annoncé dans des documents qu'Uber a remis au régulateur boursier américain SEC et qui ont été consultés par The Information.Mais Pham ne sera sans doute pas le seul à s'en aller. Selon des sources de The Information, Uber étudierait actuellement un plan d'économies prévoyant le licenciement de vingt pour cent de son personnel, soit quelque 5.400 personnes.Uber même s'abstient de tout commentaire vis-à-vis de cette rumeur, mais déclare examiner actuellement tous les scénarios possibles pour survivre à la crise du corona. Récemment encore, le CEO Dara Khosrowshahi indiquait que l'entreprise effectue pour l'instant dans les grandes villes septante pour cent de courses en moins. La croissance enregistrée par les services de livraison tels Uber Eats ne compense pas cette diminution.Pham était le seul directeur encore en place parmi l'ancienne top-direction. Il était déjà actif dans l'entreprise, lorsque le fondateur Travis Kalanick y était encore CEO. Mais en raison des scandales dus à une culture toxique au travail, au sexisme qui y régnait, ainsi qu'au contournement de contrôles publics, Kalanick et bien d'autres directeurs ont été contraints de s'en aller ces dernières années.On ignore pourquoi Pham démissionne à présent, enfin le 16 mai pour être précis. Dans un communiqué adressé au SEC, il est indiqué que l'équipe d'ingénierie d'Uber connait actuellement un pic et qu'un système à la fois solide et évolutif est prêt pour l'avenir. Khosrowshahi remercie Pham pour son implication dans l'entreprise.