Selon l'analyste de marché Digitimes, il y aura ce trimestre au niveau mondial une régression de 9,8 pour cent du nombre de serveurs expédiés par rapport au quatrième trimestre de 2019. Initialement, l'analyste avait tablé sur une légère hausse d'1,2 pour cent.

En comparaison avec le premier trimestre de 2019, il s'agirait encore d'une progression de 22,9 pour cent, alors qu'elle était initialement de 37,9 pour cent. Mais cela est dû au fait que le marché des serveurs avait beaucoup souffert des tarifs commerciaux américains durant le premier semestre de 2019. Voilà pourquoi nombre d'entreprises avaient acheté davantage de serveurs fin 2018.

Digitimes insiste sur le fait qu'il y a encore et toujours une forte demande de serveurs, surtout d'acteurs en vue tels Facebook et Microsoft. Les commandes continuent donc d'affluer, mais en raison de la propagation du coronavirus, les serveurs seront livrés avec du retard, parce que différentes usines sont fermées ou ne tournent pas à plein régime.

Cette semaine encore, Foxconn a reçu l'autorisation par le gouvernement chinois de rouvrir son usine de Shenzhen, mais avec seulement dix pour cent du personnel, soit quelque vingt mille employés. Selon l'analyste de marché, des fabricants chinois comme Inspur et Lenovo vont aussi commencer à augmenter leur production.

Selon l'analyste de marché Digitimes, il y aura ce trimestre au niveau mondial une régression de 9,8 pour cent du nombre de serveurs expédiés par rapport au quatrième trimestre de 2019. Initialement, l'analyste avait tablé sur une légère hausse d'1,2 pour cent.En comparaison avec le premier trimestre de 2019, il s'agirait encore d'une progression de 22,9 pour cent, alors qu'elle était initialement de 37,9 pour cent. Mais cela est dû au fait que le marché des serveurs avait beaucoup souffert des tarifs commerciaux américains durant le premier semestre de 2019. Voilà pourquoi nombre d'entreprises avaient acheté davantage de serveurs fin 2018.Digitimes insiste sur le fait qu'il y a encore et toujours une forte demande de serveurs, surtout d'acteurs en vue tels Facebook et Microsoft. Les commandes continuent donc d'affluer, mais en raison de la propagation du coronavirus, les serveurs seront livrés avec du retard, parce que différentes usines sont fermées ou ne tournent pas à plein régime.Cette semaine encore, Foxconn a reçu l'autorisation par le gouvernement chinois de rouvrir son usine de Shenzhen, mais avec seulement dix pour cent du personnel, soit quelque vingt mille employés. Selon l'analyste de marché, des fabricants chinois comme Inspur et Lenovo vont aussi commencer à augmenter leur production.