Voilà ce qu'annonce ledit contrôleur dans un communiqué posté sur son site web. C'est en janvier qu'Avast avait été mise en cause, après qu'une enquête précédente effectuée par Motherboard et PCMag ait démontré que l'entreprise, via sa filiale Jumpshot, revendait les données d'utilisateurs à des acteurs tiers. Ces données, aussi appelées 'All Click Feeds', donnent une vision détaillée du comportement de navigation des utilisateurs. Il est ainsi entre autres possible de savoir sur quels sites web un visiteur s'est rendu.

Avast: 'Nous n'avons pas enfreint le GDPR'

Ondrej Vicek, le CEO d'Avast, avait précédemment déjà présenté ses excuses pour cette façon de faire dans un message posté sur son blog. Et d'annoncer aussitôt l'arrêt des activités de Jumpshot et le désir de s'en débarrasser. Le CEO affirme à présent que 'tant Avast que Jumpshot se sont entièrement conformés au GDPR'.

"Pour l'instant, nous collectons des informations sur cette affaire. Il existe certes la présomption d'une atteinte à la fois sérieuse et importante à la sécurité des données personnelles des utilisateurs. Sur base des résultats que nous obtiendrons, nous prendrons des mesures supplémentaires, à propos desquelles nous informerons le grand public en temps voulu", explique pour sa part Ivana Janu, présidente de l'Office for Personal Data Protection tchèque.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Voilà ce qu'annonce ledit contrôleur dans un communiqué posté sur son site web. C'est en janvier qu'Avast avait été mise en cause, après qu'une enquête précédente effectuée par Motherboard et PCMag ait démontré que l'entreprise, via sa filiale Jumpshot, revendait les données d'utilisateurs à des acteurs tiers. Ces données, aussi appelées 'All Click Feeds', donnent une vision détaillée du comportement de navigation des utilisateurs. Il est ainsi entre autres possible de savoir sur quels sites web un visiteur s'est rendu.Avast: 'Nous n'avons pas enfreint le GDPR'Ondrej Vicek, le CEO d'Avast, avait précédemment déjà présenté ses excuses pour cette façon de faire dans un message posté sur son blog. Et d'annoncer aussitôt l'arrêt des activités de Jumpshot et le désir de s'en débarrasser. Le CEO affirme à présent que 'tant Avast que Jumpshot se sont entièrement conformés au GDPR'."Pour l'instant, nous collectons des informations sur cette affaire. Il existe certes la présomption d'une atteinte à la fois sérieuse et importante à la sécurité des données personnelles des utilisateurs. Sur base des résultats que nous obtiendrons, nous prendrons des mesures supplémentaires, à propos desquelles nous informerons le grand public en temps voulu", explique pour sa part Ivana Janu, présidente de l'Office for Personal Data Protection tchèque.En collaboration avec Dutch IT-Channel.