Le système de contrôle devrait être actif en avril de l'année prochaine, selon le ministre des affaires numériques, Matt Hancock. Une autorité vérifiera alors que le contrôle de l'âge est bien appliqué par les sites pornographiques. S'il s'avère que certains d'entre eux ne respectent pas les règles, l'autorité sera habilitée à leur imposer des amendes.

La loi, appelée Digital Economy Act, contribuera, selon le gouvernement, à une économie forte, sûre et solidaire. "Outre une meilleure protection des enfants sur internet, la loi prévoira aussi un meilleur support des utilisateurs", a déclaré Hancock.

Le gouvernement entend faire ainsi de la Grande-Bretagne le pays numérique le plus sûr, afin que les enfants puissent, aux dires du ministre, "surfer en ligne sans aucune crainte".