Jusqu'à ce matin 5 heures, on ne savait pas grand-chose de la mystérieuse entreprise Faraday Future. Elle n'avait en effet guère donné de détails sur son origine et sur ses activités, mais lors de sa présentation au CES de Las Vegas, on en a appris plus.

Le nouvelle supercar électrique est destinée à supplanter la Tesla sur les marché des voitures de ce type. Pour le développement de la nouvelle voiture, l'entreprise a pu compter sur l'argent de Jia Yueting, le milliardaire à l'initiative de LeTV, le pendant de Netflix en Chine.

La Batmobile qu'a présentée Faraday Future, n'est pas conçue pour une production de masse, mais pour être lancée en nombre limité sur le marché. Elle peut atteindre la vitesse de 321 kilomètres à l'heure et passe de 0 à 100en trois secondes. Elle est équipée d'un moteur développant 1.000 chevaux.

Le concept car FFZERO1 ne fait que démontrer ce dont est capable l'entreprise. Son châssis est rigide, mais la voiture est modulaire (de par sa Variable Platform Architecture, comme l'entreprise appelle le système). L'on peut ainsi opter pour plus d'accus pour accroître l'autonomie, ou choisir une plus grande voiture pour un meilleur confort.

Un autre gros avantage du concept modulaire, c'est le prix des pièces de rechange. Comme la voiture - à l'instar du téléphone 'équitable' Fairphone par exemple -, est constituée de composants séparés, leur remplacement s'avère plus facile et plus économique.

Précédemment déjà, l'entreprise avait laissé entendre qu'elle voulait introduire une sorte de formule d'abonnement. Si le chauffeur est seul à utiliser la voiture, il peut par exemple privilégier la puissance, alors qu'un père de famille préférera davantage de confort et de sièges. L'on ne sait du reste pas encore comment tout cela va se mettre en place.

Faraday Future entend dès l'année prochaine proposer ses premiers modèles au grand public, ce qui est très rapide pour un constructeur automobile qui n'existe que depuis un peu plus d'un an et demi. Mais selon l'entreprise, la vitesse est précisément sa force: "Nous avons démarré il y a 18 mois et voyez où nous en sommes déjà. La rapidité est l'un de nos principaux atouts et ce qui nous différentie des autres."

Jusqu'à ce matin 5 heures, on ne savait pas grand-chose de la mystérieuse entreprise Faraday Future. Elle n'avait en effet guère donné de détails sur son origine et sur ses activités, mais lors de sa présentation au CES de Las Vegas, on en a appris plus.Le nouvelle supercar électrique est destinée à supplanter la Tesla sur les marché des voitures de ce type. Pour le développement de la nouvelle voiture, l'entreprise a pu compter sur l'argent de Jia Yueting, le milliardaire à l'initiative de LeTV, le pendant de Netflix en Chine.La Batmobile qu'a présentée Faraday Future, n'est pas conçue pour une production de masse, mais pour être lancée en nombre limité sur le marché. Elle peut atteindre la vitesse de 321 kilomètres à l'heure et passe de 0 à 100en trois secondes. Elle est équipée d'un moteur développant 1.000 chevaux.Le concept car FFZERO1 ne fait que démontrer ce dont est capable l'entreprise. Son châssis est rigide, mais la voiture est modulaire (de par sa Variable Platform Architecture, comme l'entreprise appelle le système). L'on peut ainsi opter pour plus d'accus pour accroître l'autonomie, ou choisir une plus grande voiture pour un meilleur confort.Un autre gros avantage du concept modulaire, c'est le prix des pièces de rechange. Comme la voiture - à l'instar du téléphone 'équitable' Fairphone par exemple -, est constituée de composants séparés, leur remplacement s'avère plus facile et plus économique.Précédemment déjà, l'entreprise avait laissé entendre qu'elle voulait introduire une sorte de formule d'abonnement. Si le chauffeur est seul à utiliser la voiture, il peut par exemple privilégier la puissance, alors qu'un père de famille préférera davantage de confort et de sièges. L'on ne sait du reste pas encore comment tout cela va se mettre en place.Faraday Future entend dès l'année prochaine proposer ses premiers modèles au grand public, ce qui est très rapide pour un constructeur automobile qui n'existe que depuis un peu plus d'un an et demi. Mais selon l'entreprise, la vitesse est précisément sa force: "Nous avons démarré il y a 18 mois et voyez où nous en sommes déjà. La rapidité est l'un de nos principaux atouts et ce qui nous différentie des autres."