Ce rachat s'inscrit dans les plans de croissance de Bobex, qui entend d'ici 2025 doubler son chiffre d'affaires à 12 millions d'euros. L'entreprise souhaite aussi effectuer un rachat à l'étranger, mais sans vouloir donner plus de détails.

Un site de rencontres pour services et biens

Bobex.com a fêté ses vingt ans plus tôt cette année. Il s'agit d'une sorte de site de rencontres qui aide à faire se rencontrer l'offre et la demande de biens et de services. Le site est gratuit pour les demandeurs, alors que les fournisseurs paient en fonction du résultat (une rétribution par demande d'offre obtenue).

Son fondateur et CEO s'appelle Jean-Louis Van Marcke: 'D'ici quatre ans, nous voulons doubler notre chiffre d'affaires. En Belgique, mais aussi aux Pays-Bas et ailleurs, nous entendons gagner des parts de marché. Quand on pense que nonante pour cent des ventes dans le secteur de la construction se font aujourd'hui à partir d'une publicité de type bouche-à-oreille, il y a encore énormément de potentiel pour la vente en ligne.'

En plus d'effectuer des rachats, Bobex entend aussi atteindre la croissance prévue en lançant ses services dans de nouveaux secteurs, comme celui des accus domestiques, et en accroissant encore le nombre de ses clients. 'Ces derniers mois, nous sommes déjà passés de 500 à 1.000 clients actifs en Belgique. D'ici la fin de 2021, nous voulons en arriver à 1.500', affirme Van Marcke.

Ce rachat s'inscrit dans les plans de croissance de Bobex, qui entend d'ici 2025 doubler son chiffre d'affaires à 12 millions d'euros. L'entreprise souhaite aussi effectuer un rachat à l'étranger, mais sans vouloir donner plus de détails.Bobex.com a fêté ses vingt ans plus tôt cette année. Il s'agit d'une sorte de site de rencontres qui aide à faire se rencontrer l'offre et la demande de biens et de services. Le site est gratuit pour les demandeurs, alors que les fournisseurs paient en fonction du résultat (une rétribution par demande d'offre obtenue).Son fondateur et CEO s'appelle Jean-Louis Van Marcke: 'D'ici quatre ans, nous voulons doubler notre chiffre d'affaires. En Belgique, mais aussi aux Pays-Bas et ailleurs, nous entendons gagner des parts de marché. Quand on pense que nonante pour cent des ventes dans le secteur de la construction se font aujourd'hui à partir d'une publicité de type bouche-à-oreille, il y a encore énormément de potentiel pour la vente en ligne.'En plus d'effectuer des rachats, Bobex entend aussi atteindre la croissance prévue en lançant ses services dans de nouveaux secteurs, comme celui des accus domestiques, et en accroissant encore le nombre de ses clients. 'Ces derniers mois, nous sommes déjà passés de 500 à 1.000 clients actifs en Belgique. D'ici la fin de 2021, nous voulons en arriver à 1.500', affirme Van Marcke.