L'affaire porte sur la discrimination pratiquée par la Chine à l'égard des fournisseurs étrangers de services dans le nuage, sur la nécessité pour les entreprises de stocker localement des données, ainsi que sur les limites imposées au transfert de données à l'étranger. Tous ces éléments représentent depuis assez longtemps déjà une épine dans le pied des Américains. En la matière, la Chine devrait encore faire d'importantes concessions.

Cette information repose sur les dires d'initiés. Les autorités américaines n'ont pas souhaité réagir à l'article publié dans le journal. Le président Donald Trump a déclaré vendredi dernier encore qu'un accord commercial avec la Chine était proche, mais d'autres personnes haut placées ont réfuté la perspective d'une fin rapide de la querelle commerciale entre les deux grandes puissances.

Des messages circulent depuis quelque temps déjà, selon lesquels la Chine n'envisagerait pas d'accepter toutes les exigences américaines. Les Chinois voudraient obtenir en échange des certitudes supplémentaires que les barrières commerciales érigées par Trump et consorts soient levées.