Les pirates informatiques exigeaient 20.000 euros pour vendredi dernier, sans quoi ils menaçaient de rendre ces informations publiques, rapporte De Standaard.

AFC a refusé de payer ce montant et a introduit une plainte auprès de la justice anversoise. La Federal Computer Crime Unit est en charge de l'enquête.

Pour l'instant, aucune donnée n'a été dévoilée sur le web, mais le site de l'AFC est hors ligne depuis vendredi dernier.

(Belga)